Niger + 5 more

Niger : Mise à jour opérationnelle, Mai 2022

Attachments

Le 3 mai, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, accompagné du ministre des Affaires étrangères du Niger, s'est rendu dans la commune rurale de Ouallam, où il a rencontré des représentants des réfugiés, des personnes déplacées, des retournés et de la communauté d'accueil.

En fin mai, le Niger accueillait 291. 629 réfugiés et demandeurs d'asile originaires du Nigeria (69%), du Mali (21%), du Burkina Faso (5%) et d'autres pays (5%). Plus de 300.000 personnes étaient des déplacés internes et/ou des Nigériens de retour au pays.

Un centre spécial pour le conseil national des examens (NECO) a ouvert à Diffa, permettant à 186 élèves nigérians de passer leur examen de certification de l'éducation de base (BECE) dans le programme nigérian. C'est la première fois que cet examen est organisé au Niger depuis l'arrivée des réfugiés nigérians.

Contexte opérationnel

En dépit de divers conflits dans certains de ses pays voisins, le Niger a toujours gardé ses frontières ouvertes et est l'un des pays les plus hospitaliers au monde, accueillant actuellement 283.318 réfugiés et demandeurs d'asile dont 69% en provenance du Nigeria, 21% du Mali, 5% du Burkina Faso et 5% d'autres pays. En outre, plus de 300.000 personnes déplacées internes et retournés nigériens qui ont vécu hors du pays pendant plus de 10 ans sont récemment retournés au Niger.

L’approche de l’intervention du HCR au Niger est de nature holistique, assurant la protection, l'assistance et la recherche de solutions pour les personnes relevant de sa compétence, avec une attention particulière aux femmes, aux enfants aux autres personnes ayant des besoins spécifiques dans une approche communautaire. Le HCR soutient également les autorités nigériennes dans la recherche de solutions durables à la situation des communautés affectées par les déplacements forcés au Niger.