Niger : Mécanisme de Réponse Rapide (RRM) - Aperçu des délais (Janvier - Mars 2019)

Le Mécanisme de Réponse Rapide (RRM) consiste en un réseau d'acteurs capables de réagir rapidement aux urgences humanitaires grâce au pré-positionnement des intrants de secours, à des processus et procédures convenus et aux capacités dédiées. Le RRM fonctionne en complémentarité avec la réponse humanitaire élargie et les structures étatiques, étant intégré dans l’architecture de coordination établie et faisant parti du Plan de Réponse Humanitaire. L’objective du RRM est de rendre une assistance immédiate de base aux populations affectées par les conflits armés, les catastrophes naturelles ou bien les épidémies.

Délais d’intervention

Le seuil de déclenchement du RRM :

Dans le cadre des mouvements de populations, le seuil de déclenchement du RRM est fixé à 50 ménages (sauf cas exceptionnels) et se base sur les informations obtenues lors de l’alerte, vérifiées et validées par les partenaires. Si le seuil est inférieur à 50 ménages, une intervention sera considérée sur la base des capacités disponibles.

Les délais actuels:

En Janvier et Février 2019 les retards continuent à se produire dans la région de Diffa et Tillaberi (17 et 44 Jours, respectivement) supérieure aux délais visés de 7 jours ; cependant au cours du mois de mars, ces délais ont considérablement diminué avec respectivement (10 et 29 jours) en moyenne entre l’alerte et le début des interventions. Environ 50% de ces retards sont dus aux pénuries de stock liées à la période de soudure entre les 2 projets ECHO et l’insuffisance de kits pour une réponse globale notamment à Diffa avec la recrudescence des attaques des GANE au mois de mars. Les autres raisons tiennent d’une part à la relocalisation des déplacés du site de Tabarey barey (Région de Tillaberi) à cause de leur proximité avec le camp des réfugiés maliens voulue par les autorités et d’autres parts le nombre les déplacés qui n’a pas atteint 50 ménages avant le déclanchement d’une MSA à temps sur le site de Inékar – Ayerou (région de Tillaberi). Quant à la région de Tahoua le dépassement de délais observés (55 jours) sur le site de Guidan Ahmet (département de Madaoua) est nettement supérieur aux 7 jours visés. Ceci a été causé par des facteurs similaires à ceux de Diffa et Tillabéry notamment l’indisponibilité de kits NFI.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.