Niger + 3 more

Niger: l'UE annonce l'octroi d'une aide humanitaire de 43 millions d'euros, alors que le commissaire Lenarčič est en visite dans le pays

Attachments

Le commissaire chargé de la gestion des crises, M. Janez Lenarčič, est aujourd'hui au Niger pour évaluer les besoins humanitaires de ce pays qui fait face à une détérioration de sa situation sécuritaire, de même qu'à une crise alimentaire et nutritionnelle sans précédent due aux effets du changement climatique. Au cours de sa visite, il annoncera l'octroi d'une aide humanitaire de l'UE en faveur du Niger pour 2022 d'un montant initial de 43 millions d'euros.

Cette nouvelle aide humanitaire de l'UE sera destinée aux zones et aux régions touchées par le conflit, les épidémies, les pénuries alimentaires de grande ampleur et les taux élevés de malnutrition infantile. Le financement humanitaire de l'UE vise en premier lieu à répondre aux besoins élémentaires, notamment en matière de nourriture, d'hébergement, de santé, de nutrition, d'accès à de l'eau potable et d'éducation pour les enfants dans le contexte des crises humanitaires.

Le commissaire Lenarčič a fait la déclaration suivante: «La situation humanitaire et sécuritaire au Niger s'aggrave et les besoins y sont en augmentation. Cette situation se répète en de nombreux endroits de la région du Sahel. L'UE est déterminée à continuer d'apporter une aide humanitaire aux populations les plus vulnérables au Niger. L'aide humanitaire ne peut toutefois se substituer à la prestation de services sociaux, qui relève dans une large mesure de la compétence des autorités nationales. Nous sommes ici pour soutenir tous les efforts visant à venir en aide à ceux qui en ont le plus besoin.»

Pendant sa visite, le commissaire rencontrera le président de la République, M. Mohamed Bazoum, le Premier ministre, des ministres et des représentants des institutions nationales, des autorités locales, d'organisations humanitaires internationales, d'États membres de l'UE et d'agences des Nations unies. Il se rendra également sur le site d'un projet fondé par l'UE qui soutient l'intégration au sein de communautés locales de réfugiés et de personnes déplacées à l'intérieur du pays, afin de discuter de la situation actuelle avec des bénéficiaires du projet et des représentants d'organisations humanitaires et d'autorités locales.

Contexte

Plus de 3,7 millions de personnes ont besoin d'une aide humanitaire au Niger, le pays situé tout en bas du classement de l'indice de développement humain des Nations unies. De nombreuses personnes souffrent des pénuries alimentaires. Plus de 2,5 millions de personnes se trouvent actuellement en situation d'insécurité alimentaire grave du fait de régimes de précipitations médiocres, d'une augmentation des prix des denrées alimentaires de base et de l'insécurité. On estime à 3,6 millions le nombre de personnes risquant de se retrouver en situation d'insécurité alimentaire grave lors de la prochaine saison de vaches maigres, ce qui correspond à une crise alimentaire et nutritionnelle d'un niveau jamais atteint. Une malnutrition aiguë sévère d'un niveau alarmant frappe les enfants de moins de 5 ans. L'insécurité alimentaire devient préoccupante, surtout dans la région de Tillabéri. Les actes d'extrême violence perpétrés par des groupes rebelles armés contre des civils au Burkina Faso, au Mali et au Nigeria exacerbent la situation humanitaire dans la région du Sahel. Le Niger héberge à lui seul quelque 260 000 réfugiés venus du Mali, du Nigeria et du Burkina Faso. En raison de l'insécurité grandissante au Niger, environ 265 000 personnes déplacées à l'intérieur du pays sont hébergées dans les régions de Diffa, Maradi, Tahoua, et Tillabéri. Ces personnes sont fortement tributaires de l'aide humanitaire pour survivre. Dans les régions de Tillabéri et Tahoua, des groupes armés rebelles ont tué plus de 700 civils en 2021. L'accès à des services sociaux limités est entravé par des attaques récurrentes sur les dispensaires et les écoles.

Pour en savoir plus

Fiche d'information: Niger