Niger

Niger Key Message Update : Les conditions locales sont favorables à une sécurité alimentaire, toutefois, perturbée par les conflits, Janvier 2021

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Messages clés

  • En plus de l'accès assuré par une disponibilité alimentaire favorisée par une production céréalière estimée suffisante pour les besoins locaux de consommation, la qualité de la consommation alimentaire de la plupart des ménages du pays est renforcée par les récoltes en cours des produits agricoles irrigués. Ces conditions alimentaires favorables s'observent dans la majorité des zones de moyens d'existence agricole et agropastorale du pays.

  • Dans la majorité des zones de moyens d'existence agricole et agropastorale du pays, la production céréalière moyenne soutient une bonne disponibilité et un accès satisfaisant aux aliments pour la plupart des ménages. Cette situation est renforcée par les récoltes en cours des produits agricoles irrigués.

  • Dans les zones pastorales et dans celles ayant enregistré des déficits de production à cause des inondations, les disponibilités des denrées de base sont suffisantes sur la plupart des marchés même si elles sont en baisse par rapport à la moyenne. Ces disponibilités sont aussi inférieures à la demande sur les marchés des zones de conflit de Tillabéry, Tahoua et Diffa. Les prix des produits de consommation tout comme ceux des animaux sont supérieurs à la moyenne et permettent des termes de l'échange favorables pour les ménages éleveurs.

  • Les principales activités de moyens d'existence en cours concernent les travaux d'entretien et de récoltes des cultures irriguées. Ce sont des opportunités d'emplois locaux qui permettent aux ménages pauvres d'accéder à des revenus normaux.

  • Les tensions sécuritaires ont augmenté d'intensité avec des incidents sécuritaires sur les populations civiles enregistrées en janvier 2021 dans les régions de Diffa et Tillabéry. Cette insécurité civile et ses corollaires de déplacements de populations, dysfonctionnement des marchés et des moyens d'existence provoquent une insécurité alimentaire dont le niveau persiste en Crise (phase 3 IPC) dans les régions de Tillabéry et Nord Tahoua et en Stress (Phase 2 ! IPC) dans les régions de Diffa et Maradi ou les assistances alimentaires fournies permettent d'atténuer les tensions alimentaires.