Niger

Niger : Des avancées sur le chemin de la paix avec les rebelles touaregs

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Les rebelles touaregs du Front des forces de redressement (Ffr) ont déposé les armes: le mouvement était né en mai 2008 d'une scission au sein de la principale rébellion touarègue active dans le nord du pays depuis 2007, le Mouvement des Nigériens pour la justice (Mnj). Selon des sources de presse, la cérémonie officielle de reddition des armes s'est tenue près d'Arlit, en présence du général Mai-Manga Oumara, proche du président Mamadou Tandja, et de Rhissa ag Boula, chef du Ffr. Le Front a engagé des colloques de paix avec le gouvernement de Niamey, sous l'égide de la Libye, médiatrice dans la crise entre la rébellion de matrice touarègue et le président Tandja, accusé de ne pas oeuvrer en faveur du développement des communautés établies au nord et de mal gérer les ressources en uranium, situées sur les terres desdits "hommes bleus". La nouvelle de la reddition des armes représente un ultérieur pas en avant vers le rétablissement de la stabilité dans la région septentrionale, après le processus de paix en acte entre le gouvernement et le Mnj ainsi que la levée de l'état d'alerte qui étaient en vigueur dans la région depuis deux ans. Ces progrès vont dans une toute autre direction par rapport à la situation politique nationale, après que le président Tandja ait fait approuver des modifications constitutionnelles controversées qui prorogent son mandat et lui attribuent de nouveaux pouvoirs. Le pays est traversé par une grave crise politique qui suscite critiques et sanctions de la communauté internationale.[CC]

[VV]