Niger

Niger : Aperçu sur la situation humanitaire, Décembre 2021 (Période couverte par le rapport : Janvier - Décembre 2021)

Attachments

APERÇU GENERAL DE LA SITUATION

En 2021, le contexte Humanitaire au Niger a été marqué par des mouvements de la population dans les régions de Tillabéri, Maradi, Diffa et Tahoua.

Beaucoup incidents enregistrés dont certains ont affecté les programmes sont liés à l’insécurité. Ce qui dénote une certaine volatilité dans l'environnement opérationnel et son impact contraignant sur l'aide humanitaire.

La campagne agricole 2021 n’a pas répondu aux attentes ; ce qui fait planer le spectre d’une crise alimentaire sur le pays en 2022. Les régions les plus déficitaires ont été entre autres Tillabéry, Dosso, Tahoua avec des déficits sévères localisés dans le nord-est de Diffa et le sud de Maradi et Zinder. De nombreux feux de brousse enregistrés cette année dans le pays ont détruit une bonne partie du pâturage ; présageant une situation difficile pour l’élevage déjà fortement impacté par l’insécurité. De plus, selon les résultats de l’enquête SMART, la malnutrition Globale Aigue (MAG) reste élevée : 12,5% en 2021 contre 12,7% en 2020 (supérieur au seuil « élevé » 10%) tandis qu’elle atteint 16,1% a Diffa.

Par ailleurs, la hausse des prix de denrées alimentaires, et la situation socio-politique dans certains pays voisins ont exacerbé la situation de vulnérabilité de nombreux ménages particulièrement dans la région de Tillabéri.
Les contraintes d'accès dues au mauvais état des routes et l'insécurité ont empêché les organisations d'aide d'atteindre les populations dans le besoin pour leur fournir de l’assistance. L’accès aux services sociaux de base s’est avéré être un défi de taille avec de nombreux centres de santé (76 CSI fermés au 30 Novembre 2021) et d’écoles fermées pour cause d’insécurité.

L’accès humanitaire a été compromis dans certaines zones du pays impactant du coup l’assistance aux populations dans le besoin. L’insécurité croissante dans des contrées le long des villages des trois frontières dans la région de Tillabéri a continué à entraver l’assistance humanitaire. Pour la seule région de Tillabéri, au 30 novembre 2021, trois Centres de Santé Intégrés et 31 Cases de Santé communautaire ont fermé dans les départements d’Ayorou,
Banibangou, Bankilaré, Filingué, Ouallam, Téra, Tillabéri, Torodi, Say. Sur le plan éducatif, 674 écoles sont fermées pour un effectif de 57 610 élèves dont 27 757 filles, soit plus de 25% du total des effectifs de la région.
Le pays a fait face à d’autres problématiques humanitaires. On note entre autres, les effets aléas climatiques dont les inondations qui ont fait 250 331 personnes sinistrées dans 47 départements et 77 décès ; l’épidémie de choléra que le Niger a connu enregistré 5591 cas et 166 décès à la date du 31 décembre 2021 ; les impacts résiduels socioéconomiques de la pandémie de COVID-19 qui continuent d’exacerber les vulnérabilités existantes des populations affectées par les crises

Disclaimer

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.