Niger

Niger: Analyse de Protection Juillet 2022

Attachments

Résumé

L’environnement de protection au Niger de janvier à juin 2022 dans les 4 régions de Tahoua, Tillabéri, Maradi, et Diffa a été caractérisé par des incursions des groupes armés non étatiques (GANEs) avec comme conséquences de nouveaux mouvements de population et des violations des droits humains. Au 08 juin 2022, le Niger comptait 307 407 personnes déplacées internes dans les 4 régions.

Les violations du droit à l’intégrité physique sous forme d’agressions physiques et du droit à la vie ont aussi été commises dans les 4 régions, y compris une augmentation d’incidents liés aux Engins Explosifs Improvisés. La vision des autorités de favoriser le retour des PDIs dans leurs villages d’origine est restée en vigueur et certaines personnes deplacées sont retournées dans leurs zones d’origine pendant la période en cours.

Il sied de signaler cependant qu’à part le contexte des violations des droits par les GANEs, certaines régions ont connu des incidents issus de bandes criminelles tel qu’à Maradi. Outre cette situation d’insécurité, le Niger est touché par une crise alimentaire dû au déficit de production, de la crise des prix alimentaires et du contexte sécuritaire dans ses zones frontalières avec le Nigeria, le Mali et le Burkina Faso ainsi que dans le bassin du lac Tchad. La recrudescence des incidents de protection impacte négativement la sécurité alimentaire et les moyens d’existence des populations en proie à ces violences perpétrées par des GANEs.

Méthodologie

Ce rapport narratif illustre la situation de protection au Niger entre janvier et juin 2022. Il s’est inspiré principalement des contributions de différents groupes de travail protection de 4 régions lors de la retraite du Cluster Protection tenue au mois de mars 2022. Ces contributions ont été complétées par diverses ressources humanitaires, conversations informelles, rapports de monitoring de protection, évaluations rapides de protection (ERP), Humanitarian Situation Monitoring (HSN). Ce rapport a été guidé par les lignes directrices du Protection Analytical Framework.

Réserves

La collecte d’informations demeure difficile eu égard à la situation sécuritaire du Niger. De ce fait, certaines statistiques ici partagées sont approximatives et devraient être considérées comme une indication de la situation de protection au Niger. De plus, les données statistiques du monitoring de protection sont limitées à certaines communes auxquelles les partenaires ont accès grâce à une interaction avec les points focaux communautaires.