Niger : 2018 Plan de Réponse Humanitaire (Janvier - Décembre 2018)

POPULATION TOTALE 21M

DANS LE BESOIN 2,3M

PERSONNES CIBLÉES 1,8M

BUDGET (US$) 338M

PARTENAIRES HUMANITAIRES 175

PRÉFACE PAR LA COORDONNATRICE HUMANITAIRE

Le document que vous tenez entre les mains est le fruit ultime de beaucoup d’efforts et de réflexions communs qui ont conduit à l’adoption d’une stratégie d’interventions et d’objectifs globaux spécifiques en vue d’une réponse adéquate aux besoins humanitaires du Niger en 2018.

Notre Plan de Réponse Humanitaire fonde sa pertinence sur une évaluation commune des besoins dans tous les secteurs de notre activité. Il intervient dans un contexte national marqué par notre élan commun d’aller vers son alignement avec le Plan de Soutien du Gouvernement du Niger. Il est élaboré à un moment où des réflexions portant sur une politique nationale de l’action humanitaire et de la gestion des catastrophes sont en cours.

Si le contexte actuel commande une mutualisation des efforts de tous les acteurs vers l’ultime objectif de soulager les souffrances des populations vulnérables, nous devons tout aussi veiller à ne pas perdre de vue nos différentes spécificités, tant organisationnelles que fonctionnelles, qui fondent notre complémentarité. Les conclusions du Sommet Mondial Humanitaire, qui s’est tenu à Istanbul en 2016, préconisent également, à travers la Nouvelle Façon de Travailler, une complémentarité entre humanitaire et développement.

En effet, les défis auxquels nous devons collectivement faire face sont immenses et ont pour noms : insécurité alimentaire, malnutrition, épidémies, inondations et mouvements de populations. Ils ne peuvent être relevés isolément. En 2018, 2,3 millions de personnes auront besoin d’assistance humanitaire, soit 400 000 personnes de plus qu’en janvier 2017, selon les résultats des analyses effectuées par les acteurs humanitaires. Notre Plan de Réponse Humanitaire pour 2018 cible 1 794 123 personnes, soit 75 pour cent des personnes dans le besoin contre 1 496 759 en 2017.
Plus que par le passé, notre stratégie vise à sauver des vies, réduire les vulnérabilités et faciliter le renforcement des moyens de subsistance afin d’offrir aux populations un environnement protecteur, base non seulement d’une meilleure construction humaine, mais également gage de stabilité et de développement intégré des sociétés fragilisées.

La collaboration, que je veux plus étroite, est celle entre acteurs humanitaires, acteurs de relèvement et acteurs du développement en vue d’une réponse efficiente qui s’inscrive dans les stratégies et priorités du Gouvernement. Il est possible aujourd’hui d’aller plus loin pour faire plus ensemble.
Toutefois, le succès de nos actions et la réalisation de nos ambitions pour le bien-être des populations ciblées sont tributaires des ressources qui seront mises à la disposition de l’action humanitaire par les bailleurs de fonds. En dépit de la crise économique mondiale, je veux pouvoir croire que la solidarité internationale sera plus que jamais au rendez-vous de nos attentes.

En 2018, nous aurons besoin, pour conduire nos opérations, de 338 millions de dollars dont 163 millions pour la région de Diffa (soit 48%). De même, en termes de nombre de projets portés par 39 organisations, sur un total de 163 projets, 103 projets sont prévus pour être mis en œuvre dans la région de Diffa au titre de la crise du Bassin du Lac Tchad, contre 79 projets sur 122 en 2017.
La mise en œuvre des projets de ce plan est portée par des acteurs humanitaires expérimentés qui continuent de faire preuve d’abnégation et de dévouement, souvent au péril de leur propre vie, pour apporter une assistance et un appui adéquats aux populations.

Par avance, j’exprime, au nom de la communauté humanitaire du Niger ma reconnaissance au peuple nigérien, au Gouvernement de la République du Niger et à nos généreux donateurs qui n’ont pas failli, jusque-là, à la tradition d’un appui non seulement financier mais aussi moral, administratif, opérationnel et stratégique. Toute chose qui nous a permis d’atteindre jusque-là des résultats qui, dans leur ensemble, sont positifs.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:

To learn more about OCHA's activities, please visit http://unocha.org/.