Niger + 1 more

Niger : 2017 Plan de réponse humanitaire - Mise à jour (août 2017)

Format
Appeal
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

EN TRES BREF

Les 5 crises, la modalité de réponse et les 3 objectifs stratégiques ne connaissent pas de changements.

Pour les régions de Tillabéry et de Tahoua, le contexte actuel ne nécessite pas une révision, une série d’évaluations plus poussées au niveau des secteurs prioritaires sont en train d'être planifiées.

En cas de dégradation accentuée, le plan de contingence inter secteur y relatif sera activé en vue d’une réponse initiale appropriée.

Le nombre de personnes dans le besoin connaît une augmentation tandis que celui des personnes ciblées est en baisse.

Le budget global après la présente mise à jour a connu une augmentation, il en est de même de celui spécifique à Diffa.

ÉVOLUTION DU CONTEXTE ET DES CRISES

De façon générale, la stratégie du Plan de Réponse Humanitaire 2017 (PRH) ne change pas, en termes des cinq crises identifiées, des modalités de réponse et d'objects stratégiques.

Cependant le dynamisme du contexte pousse aujourd’hui la communauté humanitaire à tenir compte des nouveaux besoins liés notamment à la dégradation de la situation alimentaire et nutritionnelle ainsi qu’à la propagation de l'hépatite E à Diffa. Cette mise à jour considère également l’état de la réponse actuelle et fournit une actualisation du nombre de personnes ciblées en tenant compte de la contribution humanitaire d’autres acteurs qui ne participent pas au Plan de réponse humanitaire.

Le PRH est un document dynamique par nature. Il est donc susceptible de modification dès que les données essentielles issues desévaluations sont disponibles et/ou en cas d’évènements majeurs susceptibles de modifier les paramètres initiaux de la planification. Cette mise à jour prend en compte les nouveaux chiffres en vue d'adapter les budgets et la réponse aux besoins prioritaires.

Ainsi, nous retiendrons qu’au terme d’évaluations diverses des besoins, opérées entre janvier et juin 2017, le nombre global de personnes dans le besoin d’une assistance à des degrés divers, passe de 1,9 à 2,2 millions dont 1,8 million de personne en insécurité alimentaire, secteur dans lequel la situation s’est dégradée, selon les données révisées des rencontres techniques du Dispositif National de Prévention et de Gestion des Crises Alimentaires (DNPGCA) qui ont eu lieu du 14 au 16 juin 2017 à Dosso.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.