Niger + 2 more

Niger: 2017 Plan de réponse humanitaire (janvier - décembre 2017)

Format
Appeal
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

POPULATION TOTALE 20M

PERSONNES DANS LE BESOIN 1,9M

PERSONNES CIBLÉES 1,5M

BUDGET (US$) 271M

# PARTENAIRES HUMANITAIRES 129

PRÉFACE PAR

LE COORDONNATEUR HUMANITAIRE

Ce document est le fruit d’un travail concerté entre le Gouvernement et les acteurs humanitaires nationaux et internationaux et les donateurs. Il s’appuie sur une analyse pertinente, notamment reflétée dans l’analyse des besoins (HNO), de la situation prenant en compte les spécificités régionales, la nature aiguë ou chronique des crises et les leçons tirées de nos actions.

En effet, les défis humanitaires au Niger restent nombreux et complexes, malgré nos actions en synergie. L’insécurité alimentaire, la malnutrition, les épidémies et les inondations quasi récurrentes restent des préoccupations. Les conséquences du conflit au nord-est du Nigeria, la paix toujours à construire au Mali continuent aussi de complexifier la situation.

Dans un tel contexte, en 2016, le Gouvernement du Niger et les partenaires humanitaires ont fourni une assistance humanitaire à des centaines de milliers de personnes dans toutes les régions du pays. Félicitons en les différents acteurs, y compris les communautés-hôtes et les donateurs.
En 2017, les autorités nigériennes et les partenaires humanitaires estiment qu’au moins 1,9 million de personnes auront besoin, à des degrés divers, d’une assistance humanitaire, dans les secteurs des abris et des biens non alimentaires, de l’eau, l’hygiène et l’assainissement , de l’éducation , de la nutrition, de la protection et de la sécurité alimentaire. Cela inclut les populations vulnérables, y compris les réfugiés et les autres personnes déplacées et les communautés-hôtes.

Notre Plan de Réponse Humanitaire 2017 (HRP) cible 1,5 million de personnes pour des besoins financiers de 271,3 millions de dollars américains. Il comprend deux parties distinctes portant sur les opérations découlant (i) des crises aiguës, notamment dans la région de Diffa et (ii) des crises chroniques et structurelles dans le reste du pays.

Certains indicateurs tels que le taux de malnutrition globale aiguë ou encore les projections sur la campagne agricole laissent entrevoir une évolution positive du contexte.

Toutefois la situation humanitaire reste critique car même en situation de bonne campagne agricole entre 2 et 2,5 millions de personnes se trouvent dans une situation d’insécurité alimentaire ou à risque d’insécurité alimentaire. En outre, le taux de malnutrition aiguë sévère de 1,9 pour cent place le pays à la limite du seuil critique de 2 pour cent fixé par l’OMS.

Le nombre de personnes fuyant les violences au Nigéria a diminué peut-être à cause du dépeuplement des localités nigérianes frontalières du Niger et des opérations militaires en cours. En 2017, l’environnement sécuritaire dans la région de Diffa pourrait être stable ou s’améliorer à la suite des interventions de l’armée nigérienne et de la force multinationale mixte. Cela pourrait induire un retour volontaire et progressif des déplacés internes, des réfugiés et retournés.

Il reste que notre réponse, fondée sur les besoins réels des personnes assistées, sera globalement basée sur la vulnérabilité et non sur le statut. Elle vient en complément et/ ou en appui à celle du Gouvernement mais tient aussi compte des opérations d’autres acteurs dans le but d’assurer une action intégrée, holistique, efficace et efficience, avec une plus grande redevabilité auprès des populations. Une telle option souligne notre engagement et notre volonté communs d’un alignement sur les priorités des populations vulnérables et d’une synergie d’action.

Ensemble, nous pouvons et devons faire plus et mieux en vue d’atténuer les souffrances des populations rendues vulnérables par les chocs, de préserver la dignité humaine et de créer les conditions pour la résilience des communautés et le développement du Niger. L’engagement du Niger porté par le Président de la République au Sommet humanitaire mondial et ses conclusions nous y invitent aussi.

Nous exprimons, au nom de la communauté humanitaire du Niger, notre reconnaissance au Gouvernement de la République du Niger pour son leadership et sa disponibilité.
Nous apprécions à juste titre, l’action de nos donateurs qui n’ont ménagé aucun effort pour nous apporter leur appui, malgré les nombreuses sollicitations.

Nous nous félicitons de l’ardeur au travail et de la force de conviction des acteurs humanitaires.
Que notre appel 2017 mobilise davantage de ressources pour un succès plus grand de notre action commune pour la noble cause que nous poursuivons, basée sur les principes humanitaires et de droits humains. Nous le pouvons, nous le devons et nous le ferons ensemble !

Fodé Ndiaye

Coordonnateur Humanitaire pour le Niger

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.