Niger + 11 more

Mouvements mixtes en Afrique de l’Ouest et du Centre (Mai - Juillet 2020)

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Externe

Ce rapport, lequel couvre la période allant de Mai à juillet 2020, présente un aperçu des tendances observées dans la région ainsi que des activités mises en œuvre par le HCR et les partenaires en lien avec les mouvements mixtes.

Les mouvements mixtes désignent des flux de personnes qui voyagent ensemble, généralement de manière irrégulière, en empruntant des itinéraires et des moyens de transport identiques, mais pour des raisons différentes.

Données clefs

Niger

Niamey-surveillance des frontières (à l’exception de la Région d’Agadez)

Dans le cadre du projet de surveillance des mouvements mixtes aux frontières mené par le partenaire du HCR, CIAUD Canada, plusieurs activités ont été réalisées :

• 406 personnes ont été identifiées au niveau des postes frontaliers et ont exprimé leur souhait de demander l’asile au Niger. La répartition par nationalité indique que 54,67% parmi-eux sont des nigérians, 30,04% des burkinabés, 11,57% des maliens et 3,72% autres nationalités notamment des congolais, camerounais, tchadiens, soudanais et togolais;

• Sur 72 réfugiés en situation de mouvements secondaires irréguliers identifies, 90% sont reconnus refugies au Tchad, 7% au Cameroun et 3% au Nigeria.

Agadez

• Le bureau du HCR à Agadez continue d'enregistrer des cas de déportations d'Algérie vers la zone frontalière d'Assamaka au Niger. Du 1er mai au 31 juillet 2020, 1 048 expulsions d'Algérie ont été enregistrées, dont 539 (51%) étaient des ressortissants nigériens;

• Entre le 1er mai et le 30 juillet 2020, 45 nouveaux cas/56 personnes ont été enregistrés à Agadez, dont la majorité est composée de ressortissants soudanais du Darfour fuyant la Libye vers le Niger par le poste frontière de Madama.