Niger

L'OIM inaugure le nouveau siège de la police nationale aux frontières au Niger, grâce à un effort de 3 millions de dollars

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Le nouveau siège de la DST disposera d'un espace de travail optimal pour ses agents. © OIM/Daniel Kisito Kouawo

Niamey - Pays enclavé dans la région du Sahel, la République du Niger est située au carrefour de l'Afrique de l'Ouest, de l'Afrique centrale et de l'Afrique du Nord. Cette situation stratégique fait du pays un important couloir tant commercial que migratoire.

En raison de son vaste territoire, de ses sept pays voisins avec qui il partage plus de 5 600 km de frontières terrestres - et de sa présence dans la zone de libre circulation de la CEDEAO en Afrique de l’Ouest - les défis de la gestion des frontières sont considérables. Le pays est exposé à diverses menaces en matière de sécurité, telles que le terrorisme extrémiste violent, la criminalité transfrontalière, la traite et le trafic illicite, dont certaines proviennent des pays voisins.

C'est dans cet esprit qu'est inauguré aujourd'hui (15/09) le nouveau siège de la Direction de la Surveillance du Territoire (DST) de la Police Nationale, construit sous la supervision de l'Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) au Niger.

La cérémonie de mardi marque la fin du projet de trois ans intitulé « Haske DST » (Haske signifiant « lumière » en haoussa), financé par le Bureau of International Narcotics and Law Enforcement Affairs (INL) du gouvernement américain à hauteur de près de 3 millions de dollars.

La DST - les services d'immigration du Niger chargés de la gestion des frontières - joue un rôle clé dans la prévention de la criminalité transnationale tout en soutenant des migrations et activités commerciales régulières et sans heurts à travers les frontières. En outre, l'institution participe activement à l’aide au retour et à la réintégration des ressortissants de pays tiers passant par le Niger en délivrant des documents de voyage temporaires, ainsi que des visas et des passeports.

« La nécessité d'un nouveau siège a été imposée par la réalité de notre vie quotidienne », a déclaré le commissaire Abdourahmane Alfa, Directeur de la DST. « Nous sommes ravis d'avoir ce nouveau bâtiment, doté d’équipements techniques adéquats et mieux adaptés à nos besoins à travers le pays ».

Le nouveau siège comprend des systèmes de pointe pour les services de passeport et de visa et une salle de formation dédiée aux systèmes d'information sur la gestion des frontières (BMIS), notamment le système d'information et d’analyse des flux migratoires (MIDAS) et le système sécurisé de comparaison et d'évaluation de l'identification personnelle (PISCES).

Conformément à sa stratégie, le programme de gestion de l'immigration et des frontières de l'OIM vise à renforcer les capacités institutionnelles et opérationnelles du gouvernement pour assurer une gestion saine des frontières afin de promouvoir une migration sûre et régulière.

Dans cette optique, l'OIM soutient la coopération entre la DST et les services d’immigration des autres pays de la région du Sahel en facilitant les échanges entre le personnel à travers des ateliers régionaux sur les défis d’intérêt commun en matière de gestion des frontières.

« La région, et en particulier le Niger, est exposée à tout un éventail de difficultés qui entravent la migration régulière et sûre », a déclaré Barbara Rijks, chef de mission de l'OIM au Niger. « Nous espérons que ce nouveau bâtiment du siège permettra au gouvernement du Niger de renforcer la gestion des frontières et la sécurité dans tout le pays et à travers le Sahel.

Plusieurs représentants du gouvernement ont assisté au lancement, notamment le Ministre de l'intérieur, le Directeur général de la Police Nationale, le Directeur de la DST, le Département de la défense et de la sécurité du Cabinet du Premier ministre, et le Gouverneur de Niamey.

Étaient également présents l'Ambassadeur des États-Unis au Niger et l'Envoyé spécial des États-Unis pour le Sahel, ainsi que des représentants de plusieurs ambassades, telles que l'Allemagne et le Royaume-Uni, pays qui ont contribué à équiper cette nouvelle infrastructure, avec l'Italie, les Pays-Bas et le Japon.

Pour plus d'informations, veuillez contacter Monica Chiriac, OIM Niger, Tel : +227 8931 8764, Email : mchiriac@iom.int

International Organization for Migration
Copyright © IOM. All rights reserved.