Niger + 1 more

Le Mali, le Niger et le HCR signent un accord sur le rapatriement des réfugiés maliens

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Une délégation du gouvernement malien dirigée par son Excellence M. le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, le Général Sada Samaké, est en visite à Niamey en vue de la signature de l’accord tripartite entre les gouvernements du Mali, du Niger, et le HCR pour le rapatriement volontaire des réfugiés maliens.

L’Accord a été signé à Niamey le 3 mai 2014 par les trois parties. Un de ses effets immédiats sera la création d’une commission tripartite pour définir les modalités pratiques de mise en œuvre du programme de rapatriement volontaire.

Le HCR se réjouit de la conclusion de cet accord qui offre un cadre juridique pour accompagner les retours spontanés déjà amorcés depuis 2013, et qui apporte une protection supplémentaire aux rapatriés. L'Accord Tripartite implique que les parties s’engagent à respecter le caractère volontaire du rapatriement dans la sécurité et la dignité ; tout en garantissant le droit d’asile et la protection internationale pour les réfugiés maliens qui n’auraient pas encore opté pour le retour.

Depuis novembre 2013, quelque 5.600 réfugiés ont quitté les camps de réfugiés du Niger pour regagner leur pays avec l’assistance du HCR et de son partenaire gouvernemental, la Commission Nationale d’Eligibilité.

En parallèle à ces mouvements de retour, plusieurs milliers de nouvelles arrivées de réfugiés ont été enregistrés. La situation au Nord Mali n’est pas encore favorable pour faire la promotion de retours massifs, néanmoins le HCR se félicite de la coopération entre les gouvernements du Mali et du Niger et s’engage à leurs côtés dans la recherche de solutions durables aux problèmes des réfugiés.

Le HCR soutient le processus engagé au Mali pour la réconciliation et l’aide à la réintégration des réfugiés rapatriés. Le HCR saisit également l’occasion pour rendre hommage à l’accueil et à la générosité dont le peuple et le Gouvernement du Niger font preuve envers les réfugiés maliens.
Il réaffirme son engagement à continuer d’appuyer les autorités nigériennes pour offrir protection et assistance aux réfugiés maliens présents sur son territoire ainsi qu’à ceux qui continuent d’arriver.

Depuis 2012, le Niger abrite environ 50.000 réfugiés maliens installés dans les trois camps de Mangaize, Tabareybarey, et Abala dans la région de Tillabéri, deux zones d’accueil à Intikane et Tazalit dans la région de Tahoua et en milieu urbain à Niamey.