Niger

Le FIDA accorde un prêt de 22,2 millions d'USD au Niger pour améliorer la sécurité alimentaire et le développement rural de la région de Maradi

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Rome, 19 janvier 2012 – Le Fonds international de développement agricole (FIDA) vient d’accorder un prêt de 22,2 millions d'USD à la République du Niger. Ce montant aidera les ménages ruraux pauvres à améliorer leur sécurité alimentaire et accroître leurs revenus, a annoncé ce jour l’organisme de développement rural des Nations Unies.

L'accord de prêt pour le projet d’appui à la sécurité alimentaire et au développement de la région de Maradi a été signé ce jour à Rome par Amadou Boubacar Cissé, Ministre d’État et Ministre du Plan de l’aménagement du territoire et du développement communautaire de la République du Niger et Kanayo F. Nwanze, Président du FIDA.

La région du Sahel – y compris le Niger – fait face actuellement à une crise alimentaire imminente à cause des prix très élevés des denrées et des mauvaises récoltes. Ce nouveau projet aidera à augmenter durablement la production alimentaire, à améliorer l’accès des produits aux marchés à des prix abordables pour les consommateurs mais aussi rentables pour les petits producteurs. En outre, le projet vise à améliorer les conditions de vie et la nutrition des ménages des zones d’intervention, tout en renforçant la résilience des groupes vulnérables.

Au Niger, la malnutrition et les crises alimentaires sont des problèmes chroniques dans les zones rurales où une population en croissance dépend de l’agriculture pluviale imprévisible. Ces problèmes sont aggravés par le changement climatique et la volatilité des prix des denrées alimentaires. Le pays étant été frappé par les crises alimentaires en 1973, 1984, 2005 et 2010, le nouveau gouvernement élu en 2011 a mis un accent particulier sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle nationale et l’a placée parmi ses trois priorités en lançant l’initiative des 3N à savoir les ‘Nigériens Nourrissent les Nigériens’.

Cofinancé par le gouvernement du Niger et le Programme alimentaire mondial (PAM), le projet couvrira 18 communes situées dans les zones agricoles et agropastorales de la région de Maradi, l’épicentre de l’insécurité alimentaire. Il atteindra près de 65 000 ménages pauvres dont 51 pourcent seront les femmes et 49 pourcent seront les jeunes.

Avec ce nouveau projet, le FIDA en est à la dixième opération financée au Niger, pour un investissement total de 165,9 millions d’USD ayant bénéficié à plus de 668 200 ménages.

NOTES AUX RÉDACTEURS

  • Pendant la famine de 2010, près de 8 millions de personnes, plus de la moitié de la population ont souffert des graves pénuries alimentaires. Au cours de cette même période, la crise pastorale a également affecté le bétail. Le FIDA s’était joint aux efforts de la communauté internationale en apportant un soutien financier et technique au Niger pour atténuer les effets de la crise.

  • En 2007, une étude de la Banque mondiale a indiqué que d’ici 2050, l’impact du changement climatique pourra faire baisser la productivité agricole au Niger de plus de 30 pourcent. Ceci fera du pays un des plus touchés en Afrique sub-saharienne par ce phénomène.

Communiqué de presse n°: IFAD/02/2012

Le Fonds international de développement agricole (FIDA) œuvre aux côtés des populations rurales pauvres afin de leur permettre de cultiver et de vendre davantage de produits vivriers, d’accroître leurs revenus et de déterminer le cap de leur propre existence. Depuis 1978, le FIDA a investi dans des projets 13,7 milliards d’USD environ sous forme de dons et de prêts à faible taux d’intérêt octroyés à des pays en développement, permettant à quelque 405 millions de personnes de se libérer par elles-mêmes de la pauvreté et favorisant ainsi la création de communautés rurales dynamiques. Le FIDA est une institution financière internationale et une agence spécialisée des Nations Unies dont le siège est à Rome – la plateforme alimentaire et agricole des Nations Unies. Il représente un partenariat unique, regroupant 167 membres, entre l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), d’autres pays en développement et l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Contacts
David Paqui
FIDA
Division de la communication
Tél.: +39 06 5459 2213
Portable: +39 335 7516406
d.paqui@ifad.org