Niger

L'Alliance du Sahel au profit d'une éducation de qualité pour tous les enfants du Niger

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Niamey, le 11 juin 2007 - Dans un appel conjoint, le Ministère de l'éducation nationale, le Programme alimentaire mondial et le Fonds des Nations Unies pour l'enfance engagent tous les partenaires au développement à allier leurs ressources et leurs forces pour améliorer l'accès et la qualité de l'éducation primaire au Niger.

Le constat des acteurs de l'éducation primaire, réunis à l'occasion d'un atelier de revue de l'Alliance du Sahel pour l'éducation de base, est simple : les objectifs du Programme Décennal de Développement de l'Education de base (PDDE) ne seront pas atteints sans une accélération des progrès dans le secteur de l'éducation.

Près d'un million d'enfants agés de 7 à 12 ans sont encore privés du droit à l'éducation (taux brut de scolarisation de 54 %) et l'écart de presque vingt point entre les taux de scolarisation des filles et des garçons place le Niger dans les derniers rangs au monde pour la parité. Pour ceux qui sont scolarisés, seulement 3 filles et 5 garçons sur 10 auront la chance d'achever le cycle d'éducation primaire.

Pour offrir aux enfants non scolarisés une éducation primaire de qualité, il est primordial de renforcer une approche commune en faveur de la qualité et de l'accès équitable à l'éducation primaire. Le Ministère de l'éducation nationale et les deux agences des Nations Unies invitent les partenaires techniques et financiers, la société civile nigérienne, les organisations non gouvernementales internationales et le secteur privé à établir des partenariats sur la base d'un Paquet Essentiel pour l'Education (PEE).

Ce Paquet Essentiel pour l'Education est un ensemble d'interventions pour améliorer l'éducation, le bien-être nutritionnel et la santé générale des élèves et leur donner un bagage pour la vie. Le PEE met l'école au centre de la communauté et incite les secteurs de l'éducation et de la santé à œuvrer en commun en faveur d'une éducation de qualité et de la parité de l'accès à l'enseignement.

« L'accès à l'éducation primaire pour tous les enfants du Niger est depuis toujours une priorité du PAM, a affirmé Sarah Gordon-Gibson, la Directrice Adjointe du PAM au Niger. Les résultats encourageants atteints nous indiquent que nous sommes sur la bonne voie et que nous devons continuer à œuvrer en faveur de l'éducation. L'impact sera d'autant plus grand si tous les partenaires du secteur de l'éducation unissent leurs efforts et leurs ressources afin d'atteindre cet objectif. »

Une éducation de qualité, pour tous

Une éducation de qualité, c'est une éducation qui permet à tous les enfants, filles et garçons, d'apprendre non seulement à lire, à écrire et à compter mais qui leur donne aussi les clefs d'une participation positive à la société. C'est offrir à chaque enfant un accès à une alimentation équilibrée et à des soins de santé de base. C'est promouvoir l'enseignement de compétences de vie et de connaissances de base pour permettre à chaque enfant de savoir comment diversifier son alimentation, se protéger contre le VIH/sida et le paludisme pour ainsi promouvoir le développement durable. C'est donner à chaque enfant, filles et garçons, les moyens d'étudier dans un environnement sain et chaleureux. C'est permettre à chaque enfant d'étudier dans une école dotée de latrines séparées, d'un accès à l'eau potable et bénéficiant de l'appui de la communauté et des secteurs de l'éducation et de la santé.

«Nous devons nous réjouir des progrès du taux de scolarisation ces dernières années, mais nous devons veiller à promouvoir la scolarisation des filles et un enseignement de qualité permettant à chaque élève de développer son plein potentiel, a déclaré le Représentant de l'UNICEF au Niger, M. Akhil Iyer. C'est un immense défi, mais c'est aussi une immense opportunité ».

Forger des alliances, faire des choix

Plusieurs éléments du PEE ont déjà été introduits au Niger ; en 2006, le PAM et l'UNICEF se sont associés pour fournir des repas et du matériel pédagogique dans les zones de grande vulnérabilité alimentaire, la FAO s'est engagée pour la création de jardins scolaires et l'UNESCO aide au suivi de l'intégration du paquet essentiel éducatif dans les outils statistiques du recensement scolaire.

Pour aller de l'avant, l'Alliance du Sahel appelle tous les acteurs intéressés par l'éducation primaire à créer des synergies dans leurs actions et propose de prioriser les zones problématiques enregistrant les taux de scolarisation les plus faibles, les écarts entre filles et garçons les plus élevés et une forte vulnérabilité à l'insécurité alimentaire.

Mobiliser les ressources

« Pour respecter les engagements pris dans la Déclaration du Millénaire, nous devons établir des partenariats et mobiliser davantage de ressources pour une éducation de qualité pour tous », a déclaré la Secrétaire générale du Ministère de l'éducation nationale, Mme Maiguizo Rakiatou Zada.

A ce jour, moins du quart des fonds attendus des partenaires techniques et financiers pour la mise en œuvre du PPDE ont été mobilisés en dépit des engagements pris à Dakar en 2000 en faveur de l'Education pour tous.

A propos de l'Alliance du Sahel pour l'éducation

L'Alliance du Sahel pour l'éducation est une initiative de neuf pays sahéliens (Burkina Faso, Cap Vert, Gambie, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad) ayant des caractéristiques communes dans le secteur de l'éducation (faible taux de scolarisation, en particulier chez les filles, insécurité alimentaire, vulnérabilité nutritionnelle). Cette stratégie est issue d'une conférence inter-ministérielle régionale, qui a réuni à Dakar, en septembre 2003, les acteurs de l'éducation et de la santé. L'Alliance vise 2 objectifs majeurs - améliorer l'accès et la qualité de l'éducation primaire - et repose sur 2 axes principaux - le partenariat et un Paquet Essentiel Educatif, un ensemble d'interventions pour améliorer l'éducation, le bien-être nutritionnel et la santé des élèves.

A propos de l'Atelier de revue des 11et 12 juin 2007

Un atelier de revue de l'Alliance du Sahel pour l'éducation réunit tous les acteurs de l'éducation de base, les 11 et 12 juin au Grand Hôtel à Niamey. Il s'agit d'une part de dresser un état d'avancement de l'Alliance du Sahel et du Paquet essentiel pour l'éducation au Niger, de contribuer à la revue du Plan Décennal de Développement pour l'Education de base (PDDE) et d'autre part de mobiliser des fonds pour l'éducation de base au Niger.

Pour plus d'informations, veuillez contacter :

Judith Schuler, Chargée de communication, PAM; E-mail : judith.schuler@wfp.org, Téléphone: 20.72.23.20 / 96.09.76.72

Gaelle Bausson, Chargée de communication, UNICEF; E-mail: gbausson@unicef.org, Téléphone: 20 72 69 97 / 96 29 67 51