Niger

La Coordonnatrice humanitaire condamne l’assassinat de plus de 60 civils

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published

Attachments

Niamey, 17 mars 2021 – La Coordonnatrice Humanitaire au Niger, Madame Louise Aubin, condamne avec véhémence l’assassinat de 64 civils perpétré le 15 mars dans la localité de Banibangou.

Les victimes revenaient du marché de bétail de Banibangou (situé à environ 160 km au nord de Niamey) dans la région de Tillabéri lorsqu’elles ont été la cible d’une triple attaque par des hommes armés non autrement identifiés qui ont intercepté des véhicules les transportant, tuant 7 personnes à Darey Deye, 28 personnes sur l’axe Banibangou-Sinégodar et 29 autres personnes sur l’axe Banibangou-Darey Deye. Il y aurait également eu cinq blessés graves dont deux évacués, aux Centres de santé intégrés de Banibangou et d’Abala. Les assaillants ont détruit des greniers contenant des céréales, abattu des animaux, incendié deux véhicules et emporté deux autres.

« Je suis choquée et attristée par ces assassinats et transmets mes profondes condoléances, au nom de la communauté humanitaire, aux familles endeuillées ainsi qu’au Gouvernement du Niger. Nous souhaitons également un prompt rétablissement aux personnes blessées. Rien ne peut justifier ces meurtres de personnes innocentes vaquant à leurs activités quotidiennes », a dit Madame Louise Aubin.

« Nous en appelons au Gouvernement de tout mettre en oeuvre pour retrouver les auteurs de ce crime afin de les traduire devant les juridictions compétentes pour qu’ils répondent de leurs actes et qu’ils subissent les rigueurs de la loi. Les civils ne sont pas une cible et doivent être protégés. Ces actes ignobles doivent cesser. La violence contre les civils constitue une violation du droit humanitaire international. Nous appelons les parties concernées au respect des droits humains ainsi qu’a leur obligation d’épargner les civils », a indiqué Louise Aubin,
Coordonnatrice humanitaire au Niger.

Depuis janvier, ceci est la deuxième attaque la plus meurtrière dans la région de Tillaberi contre les civiles après celles du 2 janvier 2021 perpétrées dans les villages de Tchomobangou et Zaroum Darey, qui s’était soldée par plus d’une centaine de morts.

Pour plus d’information, veuillez contacter,
Laura Fultang, Chargée de l’information publique, fultangl@un.org, (+227) 99 71 71 39
Dieudonné Bamouni, Chef de Bureau, dieudonneb@un.org, (+227) 96 00 94 98
Les communiqués de presse sont disponibles sur www.unocha.org ou www.reliefweb.int

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.