Niger + 5 more

Gagner le match contre la faim

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

A l’occasion de la Coupe d’Afrique des Nations, les vedettes du football ont rejoint Oxfam pour gagner le match contre la faim. Une famine se prépare en Afrique de l’Ouest, il faut réagir vite pour ne pas revivre la situation de 2010...

A l’occasion de la Can, Coupe d’Afrique des Nations de football 2012, Seydou Keita du Mali, Charles Kaboré du Burkina Faso, Demba Bâ du Sénégal ou encore Lawali Idrissa du Niger et leurs co-équipiers s’engagent en solidarité avec les millions de personnes confrontées à la faim dans la région. Ils ont lancé un appel à la communauté internationale convaincu que nous pouvons « Ensemble GAGNER le match contre la FAIM ! ».

Un but : sauver des millions de gens Les équipes du Burkina, du Mali, du Niger et du Sénégal, déterminées à remporter la coupe pour leurs supporters et leur nation, appellent les gouvernements et la communauté internationale à montrer la même détermination pour protéger ces mêmes supporters face à la crise alimentaire qui menace. Au Sahel, des millions de personnes, dont un million d’enfants, vont faire face à une grave crise si rien n’est fait !

Les joueurs de football des quatre équipes sahéliennes engagées à la CAN ont réalisé des vidéos et des photos avec l’ONG internationale Oxfam et de nombreuses organisations partenaires, qui seront diffusées pendant la compétition, appelant à une réponse rapide qui pourrait sauver de nombreuses vies humaines.

Cette crise s’explique par une faible pluviométrie en 2011, avec pour conséquences une baisse des récoltes de 25% comparée à l’année passée, mais aussi une hausse des prix des denrées alimentaires, qui ont presque doublé dans certaines régions. En Mauritanie, au Tchad ou encore au Niger les populations ont commencé à se déplacer et les éleveurs sont à la recherche de nouveaux pâturages pour leurs bétails.

La star malienne du FC Barcelone, Seydou Keita a affirmé : « En agissant en amont, les femmes souvent premières victimes des crises alimentaires seront épargnées, et l’on donnera plus de chance à des millions d’enfants que l’on sauvera de la malnutrition, en les aidant à grandir en bonne santé et avec une solide éducation. »

Ne pas revivre 2010 La dernière crise dans la région date de 2010. Elle avait affecté dix millions de personnes. L’appel lancé par les joueurs de football intervient après les déclarations des responsables politiques, comme ce fut le cas au Tchad, au Niger, au Burkina Faso, en Mauritanie ou au Mali où les gouvernements se sont engagés à développer et mettre en œuvre des plans nationaux d’urgence tout en demandant l’aide internationale.

Les populations peuvent encore être sauvées selon le porte-parole d’Oxfam, Eric Hazard : “Même si la situation est grave au Sahel, le pire peut être encore évité. En comparaison avec ce qu’on a connu par le passé, nous avons cette fois été informés des mois à l’avance de l’éventualité de cette crise, ce qui veut dire que nous pouvons agir maintenant pour sauver des vies et protéger les moyens de subsistance de la population. C’est pour cela que nous nous félicitons de l’engagement des footballeurs à travers l’Afrique, qui ont affirmé leur solidarité avec leurs pays appelant à une action urgente pour gagner le match contre la faim ».

Pour en savoir plus Contactez Eric Sommerhausen, responsable Afrique de l’Ouest pour Oxfam International, eso@oxfamsol.be ou 02/501.67.59