Niger

Financement humanitaire d'urgence et protection accrue de la population civile au Niger

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published

Attachments

Niger, 4 février 2021 - Le directeur adjoint de la division des opérations et du plaidoyer, David Carden, a lancé aujourd'hui un appel à un financement urgent pour répondre aux besoins humanitaires de 2,1 millions de personnes au Niger.

Le Niger est confronté à une urgence humanitaire complexe marquée par l'insécurité et la violence continues contre les civils perpétrées par des éléments des groupes armés, la pauvreté endémique, les effets du changement climatique, y compris les inondations saisonnières et les poches de sécheresse. La situation humanitaire est encore aggravée par la pandémie de la COVID-19 qui entraîne une augmentation exponentielle des besoins. Cette année, le nombre de personnes au Niger qui ont besoin d'une assistance et d'une protection humanitaires est passé de 2,3 millions à 3,7 millions.

"Lors de ma visite à Ouallam, j'ai pu constater le niveau de souffrance des personnes touchées par cette crise", a déclaré M. Carden à Niamey après une mission de six jours au Niger. "Je salue les efforts du gouvernement et des partenaires humanitaires qui, ensemble, apportent une aide immédiate et vitale aux personnes dans le besoin", a-t-il déclaré. La plupart des personnes déplacées ont été contraintes de fuir à plusieurs reprises et ne peuvent pas rentrer chez elles en raison de l'insécurité. Les pics de violence, en particulier dans les régions de Diffa, Tillabéry, Maradi et Tahoua, créent de nouveaux déplacements et augmentent les besoins humanitaires.

Plus d'un million de personnes ont été déplacées dans tout le pays. L'insécurité persistante et l'impact des inondations ont conduit quelque 530 000 personnes à chercher refuge contre la violence en 2020, tandis que plus de 632 000 personnes ont été déplacées suite à la destruction de leurs maisons par des pluies torrentielles. Environ 2 millions de personnes sont confrontées à une insécurité alimentaire aiguë et chronique en raison de chocs récurrents et du changement climatique, tandis que 457 200 enfants âgés de 6 à 59 mois sont exposés à une malnutrition aiguë sévère cette année. Plus de 50 % des enfants âgés de 7 à 16 ans ne sont pas scolarisés.

Bien que des efforts soient faits pour assurer la protection des civils, cela reste une préoccupation majeure au Niger. En 2020, 287 incidents de sécurité ont affecté les travailleurs humanitaires, 7 humanitaires tués. "Les civils et les humanitaires ne sont pas une cible, ils doivent être protégés à tout prix. « J'exhorte toutes les parties à respecter les droits de l’homme et leur obligation d'épargner les personnes qui ne participent pas à la violence », a déclaré M. Carden.

Le plan de réponse humanitaire 2021 pour le Niger demande 523 millions de dollars, visant à couvrir les besoins aigus des personnes les plus vulnérables. Environ 173 organisations humanitaires fournissent une assistance multisectorielle d'urgence dans tout le pays, y compris dans les zones difficiles à atteindre.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :
Laura Fultang, Chargée de l’Information Publique, fultangl@un.org
Boubacar Hamani Abdoulaye, Chargé de l’Information Publique associé,
boubacarhamani@un.org, (+227) 97 86 96 15
Dieudonné Bamouni, Chef de Bureau, dieudonneb@un.org, (+227) 96 00 94 98

Les communiqués de presse d’OCHA sont disponibles sur www.unocha.org ou www.reliefweb.int

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.