Niger

Evaluation participative basée sur l’age, le genre et la diversité (Mars 2020)

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

INTRODUCTION

La région du Bassin du Lac Tchad est caractérisée depuis près d’une décennie, par l’érection et la persistance de l’insécurité. Celle-ci est à la base, notamment au Nigéria et dans certaines localités de la Région de Dia au Niger, des mouvements forcés des populations. Théâtre de ces mouvements forcés des populations, la Région de Dia abrite à ce jour 260.013 personnes en situation de déplacement, soit 120,619 Réfugiés, 29,882 Retournés, 111,058 Déplacés internes et 1,454 Demandeurs d’asile. (Source : chires ociels DREC, Décembre 2019).

A l’instar des années précédentes, la préparation du Plan d’Opération de l’UNHCR au Niger pour les années 2021-2022, des exercices d’évaluations participatives sont envisagés en vue de comprendre les risques de protection auxquels les personnes relevant de la compétence de l’UNHCR au Niger sont confrontées. L’évaluation AGD (Age, Genre et Diversité) qui s’est déroulée dans la région de Dia est un exercice basé sur des discussions avec les réfugiés, les déplacés internes, les retournés et les personnes à risque d’apatridie, selon l’âge, le sexe et la diversité culturelle autour des questions de protection et de leur bien-être. C’est une approche communautaire fondée sur la promotion de l’égalité et le respect des droits des personnes relevant de la compétence de l’UNHCR et l’intégration des résultats dans la Planication. En d’autres termes, les discussions séparées avec les femmes, les lles, les garçons, et les hommes ont permis de rassembler les informations, d’analyser les risques de protection qu’ils encourent, leurs causes profondes, d’évaluer également les capacités, les ressources et les potentialités au sein des communautés puis de s’imprégner des solutions proposées.

L’atelier de planication est prévu courant juin 2020 pour la zone opérationnelle de Dia et l’évaluation participative AGD a été organisée du 02 au 15 Mars 2020, à Kindjandi, au camp de Sayam- forage et sur le site de Dia. Certains sites initialement prévus (Kablewa et N’Guigmi) ont été annulés en raison des contraintes et restrictions sécuritaires.

Telle que planiée, l’UNHCR, les Agences sœurs du Système des Nations Unies, les partenaires gouvernementaux et les ONGs partenaires ont donc pris part à cette consultation participative. Le présent document résume les principaux résultats des travaux réalisés lors de cet exercice en mars 2020 sous la coordination de l’UNHCR Dia. Il résulte de la participation active de tous les acteurs clés concernés, y compris les autorités, les services étatiques, les réfugiés, déplacés internes,