Niger + 1 more

Crise alimentaire au Sahel

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Pour répondre à l'état d'urgence, le Gouvernement algérien a programmé une aide humanitaire de 115 000 tonnes de riz (4 millions de dollars) pour venir en aide aux populations du Niger et du Mali. Le programme alimentaire mondial (PAM) participera à cette opération par la prise en charge financière du transport du port de Lomé au Togo, jusqu'au Niger et au Mali.
Le Croissant-Rouge algérien, a mis à la disposition de la Fédération internationale une équipe de volontaires chargés de l'administration, de la logistique, des secours et de la santé, dont trois sont déjà sur place : un au Niger (à Filin gué) et deux au Mali (à Bamako et à Tombouctou).

La population sahélienne, dépendante de ses ressources agricoles et pastorales, est régulièrement confrontée à la malnutrition. L'invasion des criquets en 2004, associée à la sécheresse, a compliqué une situation déjà critique.

Depuis plusieurs mois, le Niger plonge dans une grave crise alimentaire.

Près de 2,4 millions de personnes vivant dans les zones agropastorales, seraient touchées par cette crise dont et 874 000 feraient face à un état d'insécurité alimentaire extrêmement grave, et ce, essentiellement dans les régions de Tahoua, Tillabery, Maradi, Zinder et Agadez. Comme souvent dans pareille situation, les enfants et les femmes enceintes et allaitantes sont parmi les plus vulnérables. Selon l'UNICEF, sur 800 000 enfants nigériens, 250 000 sont déjà sous-alimentés, et 30 000 autres le sont gravement.

La faim menace aussi le Mali. La crise alimentaire frapperait, selon les Nations Unies, 1,5 million de Maliens, dont 144.000 enfants. Les organisations humanitaires craignent que le même scénario qu'au Niger se répète au Mali. Le déficit pluviométriques et une invasion de sauterelles en 2004, la plus importante depuis 15 ans, ont aggravé la situation des années passées.

Action Croix-Rouge / Croissant-Rouge

=C0 ce jour, l'opération Croix-Rouge/Croissant-Rouge a assisté 272 500 personnes vulnérables au Niger par le biais de ses cliniques pour les enfants souffrant de malnutrition légère et pour leurs familles, ainsi que sous la forme de distributions alimentaires générales. Au Burkina Faso, les volontaires de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ont distribué des semences et des denrées alimentaires, fournies par le PAM, à 44 700 bénéficiaires. Au Mali, ils ont effectué des distributions de nourriture au bénéfice de 11 000 personnes.

Actuellement, l'action de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a touché environ 60 pour 100 des 532 000 personnes ciblées par l'opération. Il est prévu d'étendre encore son champ d'intervention, mais des ressources financières supplémentaires seront nécessaires pour cela. Au 13 septembre, l'appel pour le Sahel n'était couvert qu'à 32 pour 100. Il manque donc encore 13 millions de francs suisses pour que la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge soit en mesure de réaliser ses objectifs. On peut juger par là combien une réponse rapide des bailleurs de fonds est cruciale lorsque se déclenche une crise humanitaire d'une telle ampleur.

Selon les experts de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, dans le cas d'une crise alimentaire comme celle qui sévit au Niger, il sera crucial de toucher rapidement et méthodiquement un maximum de bénéficiaires. Le bon déroulement de l'intervention en cours tient essentiellement à la participation des volontaires de la Croix-Rouge nigérienne et à la bonne organisation de la logistique.

La communauté internationale a pris la mesure du drame et s'est massivement mobilisée depuis juillet dernier. Cependant, la réponse a tardé et la situation s'est aggravée dans les mois qui ont précédé. La première urgence a été de soigner les enfants en danger de mort. Depuis, l'action s'est aussi tournée vers la prévention de la malnutrition sévère, en prenant en charge les enfants dès les premiers symptômes de dénutrition.

La situation dans le Sahel exige une réponse " multi-agences ". Le programme d'assistance de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge dans la région vise actuellement 532 000 adultes et enfants vulnérables. Il est mené en collaboration avec Médecins sans frontières (MSF) et le Programme alimentaire mondial (PAM), une action coordonnée présentant la meilleure garantie d'efficacité.

=C0 ce jour, l'opération Croix-Rouge/Croissant-Rouge a assisté 272 500 personnes vulnérables au Niger par le biais de ses cliniques pour les enfants souffrant de malnutrition légère et pour leurs familles, ainsi que sous la forme de distributions alimentaires générales.

Informations complémentaires sur l'opération au Niger

=C0 ce jour, 19 300 enfants souffrant de malnutrition légère et leurs familles (133 000 personnes au total) ont bénéficié des programmes de nutrition assurés par 56 centres Croix-Rouge/Croissant-Rouge répartis dans les provinces d'Agadez, Arlit, Zinder, Tahoua et Maradi. Ce programme cible également les femmes enceintes et allaitantes.

Le programme d'assistance Croix-Rouge/Croissant-Rouge vise à empêcher que la malnutrition légère dont souffrent des milliers d'enfants ne dégénère en malnutrition aiguë. Dans ce même but, une fois que l'état des enfants qui ont été adressés aux cliniques spécialisées de MSF s'est amélioré, ils sont réintégrés dans le programme Croix-Rouge/Croissant-Rouge de nutrition afin d'éviter que leur condition ne se dégrade à nouveau.

=C0 ce jour, 1600 enfants souffrant de malnutrition aiguë ont été adressés aux cliniques de MSF pour y recevoir une assistance spécialisée.

Des distributions générales de 260 tonnes de vivres ont démarré le 2 septembre à Abala, dans la province de Tillaberi. Du 7 au 10 septembre, elles se déroulent à Tabelot, au nord-est d'Agadez, puis, le 10 septembre, dans la région d'Agadez proprement dite. Dans les jours à venir, 139 527 bénéficiaires recevront au total 2292 tonnes de céréales et de légumineuses et 74 000 litres d'huile alimentaire. Cette assistance s'inscrit dans le cadre d'un accord entre la Fédération internationale et le PAM, prévoyant la distribution, au cours des trois à quatre prochaines semaines, de 3663 tonnes de céréales et de lentilles et de 159 266 litres d'huile à 222 972 bénéficiaires dans les provinces de Tillaberi et d'Agadez.

Le programme d'assistance au Niger va être étendu pour faire face à l'émergence de nouveaux besoins. Des quantités massives de vivres et autres articles de première nécessité ont déjà été envoyées dans le pays, o=F9 elles sont acheminées au moyen de 62 camions et land cruisers, ces derniers véhicules étant indispensables dans certaines régions très difficiles d'accès.

Une enquête nutritionnelle à l'échelle nationale a été mise en oeuvre conjointement par la Croix-Rouge française, l'UNICEF et CDC (Center for Disease Control)/Atlanta. Ses conclusions influeront sur la planification des activités futures. La Fédération internationale et ses Sociétés nationales partenaires continuent d'étoffer leurs informations et leurs plans dans la perspective d'un programme de relèvement plus complet dans le Sahel. Les évaluations en cours serviront à formuler un programme sur deux à trois ans qui sera lancé dans le courant de l'automne.