Niger + 3 more

Contribution de la Belgique à travers le Fonds spécial pour les activités d’urgence et de relèvement (SFERA)

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
© FAO

Le Niger est confronté à de multiples chocs, tels que l’aggravation de l’insécurité et les impacts des catastrophes naturelles, qui viennent aggraver un pays déjà en sous-développement. Ces facteurs perturbent les moyens d’existence des personnes vulnérables et aggravent les niveaux d’insécurité alimentaire et de malnutrition.

Selon les résultats de la dernière analyse du Cadre Harmonisé (novembre 2019), 1,9 million de personnes sont estimées en situation d’insécurité alimentaire aiguë sévère pendant la saison de soudure 2020, couvrant la période de juin à août − le taux le plus important depuis plusieurs années. Par ailleurs, 226 000 réfugiés nigérians et maliens, 254 000 personnes déplacées internes, plus de 270 000 personnes touchées par des inondations et 2 000 personnes touchées par d’autres catastrophes naturelles seront susceptibles d’avoir besoin d’une assistance agricole et alimentaire d’urgence. De plus, l’interdiction des mouvements de transhumance au Bénin et la fermeture de la frontière avec le Nigéria exacerbent ces facteurs et aggravent une contexte déjà fragile.

Afin de soutenir les éleveurs pendant la période de soudure pastorale, ainsi que les communautés vulnérables à temps pour la préparation de la campagne agricole, le Gouvernement du Royaume de Belgique a accordé un financement de 250 000 d’USD à l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour fournir une assistance agricole à 5 000 ménages dans les régions de Tahoua et de Tillabéri. L’objectif du projet est de protéger leurs moyens d’existence à travers la distribution de 375 tonnes d’aliments pour bétail, de 30 000 doses de vaccins et de 37,5 tonnes de semences de mil et niébé.

Le projet permettra aux bénéficiaires d’accéder à des intrants agricoles et zootechniques de qualité, renforçant ainsi leurs moyens d’existence et évitant le recours à des mécanismes de survie dangereux. En remerciant la Belgique pour ce geste salutaire, le Représentant de la FAO au Niger, Attaher Maiga, a affirmé que «ce financement aidera les ménages vulnérables d’agropasteurs et de pasteurs en leur permettant de protéger leurs moyens d’existence pendant la saison de soudure 2020 qui s’annonce très difficile suite à une campagne agricole et pastorale médiocre liée à l’insécurité dans les zones ciblées par le projet.»