Myanmar

Cyclone Nargis- 6 mois d'action de la Croix-Rouge au Myanmar

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Le 2 Mai dernier le cyclone Nargis balayait le Myanmar (ex-Birmanie), provoquant l'une des pires catastrophes de l'année : 138 000 morts ou disparus, 2 400 000 sinistrés. Il faut encore ajouter les crises alimentaire et sanitaire qui s'ensuivirent, avec la perte de 300 000 bovins, 66 000 porcs, un million de poulets et 500 000 canards (source FAO). Une estimation de 6% de la production nationale de riz a disparu en une nuit. (source Institut International de Recherche sur le Riz -IRRI)

La Croix-Rouge française partit épauler son homologue du Myanmar dans la région la plus durement touchée, le delta de l'Ayeyarwady, 10 jours après la catastrophe. En 6 mois, l'association aura directement secouru et aidé plus de 36 000 sinistrés (8 000 familles).

Quand le cyclone est arrivé, la CRF déjà présente au Myanmar a pu immédiatement proposer son assistance en coopération avec la Croix-Rouge du Myanmar et à travers la Fédération internationale de la Croix Rouge et du Croissant Rouge (FICR).

Les trois priorités fixées à la Croix-Rouge française ont été:

- l'hébergement d'urgence (Nargis a fait 2 millions de sans-abris) ;

- Distribution de bâches plastiques, des kits d'outils et de la corde pour la construction d'abris, mais également des kits domestiques composés de couvertures, de moustiquaires et d'ustensiles de cuisine.

- l'accès à l'eau potable : réalisation de systèmes de collecte d'eau de pluie, réhabilitation de points d'eau et équipement de sources d'eau potable et domestique traditionnelles.

- l'accès à l'hygiène : distribution de Kits d'hygiène.

Immédiatement après le passage du cyclone, la CRF en coordination avec la FICR a envoyé le 11 mai 2008, 40 tonnes de matériel. Une unité de potabilisation de l'eau a été mis en place à Labutta (sud-ouest du delta de l'Ayeyarwady).

Un accès à l'eau potable a pu être fourni à 20 000 personnes pendant 3 mois.

La CRF a ensuite concentré son action dans le sud du delta de l'Ayeyarwady où une base a été installée dans le département de Mawlamyinegyun. Elle y est toujours présente aujourd'hui.

L'action de la CRF menée dans 77 villages, de la zone la plus affectée, a permis de rétablir l'accès à l'eau potable pour 36 000 personnes (soit 8000 familles) :

- 8000 réservoirs de collecte d'eau de pluie ont été installés au niveau familial (sceau de 100 litres/famille)

- 47 points d'eau ont été réhabilités ou réalisés au niveau communautaire, dont 31 mares assainis et sécurisés et 16 réservoirs de collecte d'eau de pluie (1000 ou 3000 litres) installés dans les écoles.

- 8000 kits hygiène ont été distribués aux familles.

Pour le Chef de Délégation de la CRF au Myanmar, malgré les bons résultas de la première phase ; « la réponse d'urgence n'est pas suffisante et nécessite un engagement humanitaire sur une période d'au moins 2 ans pour permettre à la population de la zone du delta de l'Ayayarwady affecté par le cyclone Nargis de recouvrir pleinement leurs moyens de subsistance ».

C'est pourquoi la CRF va mettre en œuvre une seconde phase d'activités dans la même zone visant à améliorer l'accès à l'eau potable et sa qualité, particulièrement pendant la saison sèche à venir et continuera ses activités de sensibilisation à l'hygiène pour les 36 000 bénéficiaires.

La CRF en coopération avec la Croix-Rouge du Myanmar et ses volontaires, envisage également de poursuivre ses activités en élaborant un projet de relance économique en proposant des activités génératrices de revenu et de réhabilitation (centre de santé).