Mozambique

Toutes les victimes n'ont pas accès à l'aide alimentaire : des cas de malnutrition sévères aiguës constatés dans la province de Sofala

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Lors d'une mission d'exploration de deux jours le long du fleuve Buzy à l'ouest de Beira (ville principale de la province de Sofala au centre du Mozambique), notre équipe médicale a rencontré plus de 3 000 personnes qui n'avaient pas bénéficié d'aide alimentaire depuis le 6 février. L'équipe a été prise à parti par les habitants amassés le long du fleuve qui réclamaient de la nourriture ; A Goonda, le médecin de l'équipe, Carole Dromer, a diagnostiqué 5 cas de Kwashiorkor (malnutrition sévère aiguëe avec risque de décès) sur des enfants de moins de 5 ans.
Ces quelques cas, observés le long du fleuve, laissent craindre un nombre beaucoup plus important de cas de malnutrition dans les poches plus isolées et privées de moyens d'accès aux secours.

Aujourd'hui l'aide alimentaire ne parvient donc pas à toutes les victimes. Les observations faites par Médecins du Monde lors de cette reconnaissance ont été transmise dès le 8 mars aux représentants onusien de l'UNDAC en charge de la coordination des secours sur la province de Sofala. Il est urgent de porter assistance à ces populations avant de voir la liste des morts s'allonger pour cause de malnutrition.