Mozambique

Mise a jour d'information sur les inondations au Mozambique

Source
Posted
Originally published
Dispositif opérationnel
Face à l'aggravation de la situation au Mozambique, Médecins du Monde renforce sa mission d'urgence. Une nouvelle équipe de 5 personnes (1 infirmière, 2 logisticiens et 2 administrateurs) a été envoyée hier. Elle viendra compléter l'équipe de 7 personnes (2 médecins, 1 infirmier, 3 logisticiens et 1administrateur) déjà sur place depuis le 21 et le 29 février. 2 médecins supplémentaires partiront le 7 et le 9 mars. On arrivera donc à 14 personnes (dont 6 médicaux) d'ici la fin de la semaine.

Une mission d'évaluation composée d'un médecin et d'un logisticien était partie sur le terrain le 21 février et avait été renforcée le 29 février par l'envoi d'une équipe de 5 personnes Un fret aérien de 10 tonnes comprenant du matériel médical et du matériel de sanitation est arrivé sur site le 1er mars.

L'équipe travaille dans les districts de Buzi, Chibabava et Machanga (province de Sofala au centre du Mozambique). La capitale de cette zone, Beira (où il y a l'aéroport) sert de base arrière.

Médecins du Monde met en place des consultations sous forme de cliniques mobiles en voiture mais aussi en bateau, seul moyen d'avoir accès à un grand nombre de victimes. Parallèlement, des centres de santé identifiés lors de la mission d'évaluation sont dotés en médicaments. Enfin, afin de limiter les riques de maladies transmissibles par l'eau, la mission est complétée par un programme de sanitation. Un programme de veille épidémiologique est aussi effectué.

Constat

L'équipe constate un manque de coordination des secours et une insuffisance des moyens héliportés pour évacuer les sinistrés, évaluer les besoins et permettre l'accès aux victimes dans les zones enclavées. Les victimes qui ont pu être extraites pour l'instant ont été regroupées dans les bâtiments publics non submergés, mais beaucoup sont encore accrochées à des arbres ou regroupées spontanément à l'air libre sur les bouts de terre secs. Mais aucun campement organisé ne semble encore mis en place sur cette zone.

La décrue des eaux augmente considérablement les risques d'épidémies, comme le choléra, ou de maladies préexistantes comme le palludisme. Une certaine inquiétude naît aussi du problème des mines qui riquent de dériver.

MDM-International

MDM-Espagne : Une équipe de 2 personnes (1 médecin et 1 logisticien) part le 7 mars et va effectuer une mission d'évaluation pour démarrer au plus vite un programme d'urgence.

MDM-Portugal, MDM-Suède, MDM-Canada : prépositionnement pour participer aux programmes MDM à travers un appui en matériel humain ou financier.

Pour les dons

CCP : 11 44 Z
Médecins du Monde, Boîte Postale 100, 75018 Paris
N° Vert : 08 00 014 014