Mozambique

La Suisse accroît son aide aux victimes des inondations au Mozambique

Source
Posted
Originally published
La Direction du développement et de la coopération (DDC) a tenu une conférence de presse pour faire savoir qu'elle augmente son aide d'urgence destinée aux victimes des inondations qui ont frappé le Mozambique. Cette hausse porte l'aide totale de la Confédération à dix millions de francs: cinq millions seront consacrés à l'aide à la survie et à l'aide d'urgence et cinq autres millions (provenant du programme de coopération à plus long terme) contribueront à financer la reconstruction. Par ailleurs, des spécialistes du Corps suisse d'aide en cas de catastrophe sont en route pour la capitale mozambicaine où ils renforceront le bureau de coordination de la DDC.

Les victimes des inondations au Mozambique dépendent totalement de l'aide d'urgence internationale et la situation ne cesse de s'aggraver. C'est pourquoi, la DDC a décidé d'augmenter sa contribution à dix millions de francs.

Trois millions de francs sont destinés à l'aide immédiate. Ils contribuent à financer divers programmes d'urgence de l'ONU et d'organismes privés. Sur ces trois millions, deux ont déjà été engagés depuis le milieu du mois de février pour sauver les victimes des flots et pour leur faire parvenir de quoi survivre (nourriture, couvertures, eau potable).

Deux autres millions de francs ont été libérés par le secteur aide humanitaire pour la reconstruction à court terme et cinq millions de francs provenant des programmes de coopération à plus long terme seront mis à disposition pour la reconstruction.

Dans sa présentation, le directeur de la DDC, l'ambassadeur Walter Fust, a déclaré que la Suisse participe dès le début aux opérations de sauvetage et de secours. En effet, puisque le Mozambique compte parmi les pays de concentration de la coopération suisse au développement, la DDC possède un bureau de coordination à Maputo, la capitale du pays, ce qui lui a permis d'intervenir très rapidement.

Par ailleurs, quatre spécialistes du Corps suisse d'aide en cas de catastrophe (ASC) sont en route pour Maputo, où ils renforceront les services du bureau de coordination. Ce groupe comprend deux épidémiologiste, car la situation sanitaire sur place est extrêmement précaire et que des maladies ont déjà fait leur apparition.