Mozambique

Etat actuel de l'aide de la DDC aux victimes des inondations au Mozambique

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Depuis fin janvier, la DDC est en contact permanent avec son bureau de coordination à Maputo. Il s'agit d'une part d'échanger des informations et, d'autre part, de cerner les actions que pourrait entreprendre la Division Aide humanitaire et Corps suisse d'aide en cas de catastrophe (ASC).

Le 15 février, un premier montant de 500 000 francs est débloqué pour l'aide d'urgence, qui a été réparti comme suit:

  • 100'000 francs pour le programme d'urgence de l'UNICEF dans le domaine de approvisionnement en eau et de l'assainissement
  • 100'000 francs pour le programme d'urgence (plan d'action) du Ministère de la santé
  • 300'000 francs pour l'opération de secours du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (contribution aux sauvetages par hélicoptère)
La situation n'ayant cessé de se dégrader, la DDC décide le 29 février de mettre sur pied une Task Force chargée de coordonner l'aide.

Ce même jour, un nouveau montant d'un million de francs environ est débloqué à titre d'aide d'urgence:

  • 300'000 francs pour le programme d'urgence du Ministère de la santé (médicaments destinés à lutter contre les épidémies)
  • 400'000 francs pour le programme d'urgence de l'UNICEF
  • 300'000 francs pour les mesures d'urgences de l'Office national de l'eau potable pour la réhabilitation de petits réseaux d'approvisionnement en eau
Un coordinateur de l'aide d'urgence envoyé par l'ASC vient renforcer le bureau de coordination de la DDC. Cette même personne est chargée d'identifier les actions de reconstruction pouvant être entreprises par la Division Aide humanitaire et Corps suisse d'aide en cas de catastrophe et d'en assurer la mise en oeuvre.

Le 1er mars, la DDC décide de débloquer de nouveaux montants pour l'aide d'urgence:

  • 200'000 francs pour l'opération de secours du Programme alimentaire mondial des Nations Unies (contribution aux sauvetages par hélicoptère)
  • 200'000 francs pour l'aide d'urgence aux personnes déplacées assurée par une oeuvre d'entraide privée
Le 3 mars, le montant total de l'aide est porté à dix millions de francs (dont 5 millions proviennent de la coopération à plus long terme et seront consacrés à la reconstruction).

Ce même jour , 120'000 francs sont alloués à Handicap International pour une campagne de sensibilisation au danger accru des mines suite aux inondations.

Avec un montant de 150'000 francs, la Suisse contribue à l'opération de secours de la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (distribution de tentes et de vivres aux personnes déplacées).

D'ici la fin mars, il est prévu d'envoyer à Maputo un coordinateur de l'aide humanitaire pour les programmes de reconstruction.