Morocco

L'OIM Maroc et l'Ambassadeur de Finlande signent la troisième phase du programme "Promouvoir la santé et la protection des migrants vulnérables au Maroc, en Tunisie, en Égypte et en Libye, le Yémen et le Soudan" en engageant un budget total de 3,5 million

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Rabat, 17 juillet- Vendredi, S.E. Pekka Hyvönen, Ambassadeur de Finlande au Maroc et Mme Ana Fonseca, Cheffe Mission de l'Agence des Nations unies pour les migrations (OIM) au Maroc ont signé un accord de 3,5 millions d'euros pour une troisième phase du programme intitulé "Favoriser la santé et la protection des migrants vulnérables au Maroc, en Tunisie, en Egypte, en Libye, au Yémen et au Soudan".

En 2020, le nombre total de migrants internationaux dans la région MENA devrait atteindre près de 40 millions. De nombreux migrants dans la région sont confrontés à divers problèmes d'accès aux services de santé essentiels en raison d'un certain nombre de facteurs, notamment leur statut irrégulier et les barrières linguistiques. Ces disparités ont un impact sur le bien-être des migrants, des communautés d'accueil et compromettent la réalisation des objectifs de santé mondiaux. La morbidité et la mortalité élevées chez les migrants, en particulier dans les situations de migration irrégulière, forcée ou d'exploitation, constituent également une préoccupation sanitaire critique sous-estimée.

"Au moment où le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières (GCM) reconnaît l'importance de promouvoir des politiques et des planifications nationales de la santé qui tiennent compte des migrants et des migrations, le programme, financé par le ministère des affaires étrangères de Finlande, a contribué depuis 2015 à améliorer la santé et le bien-être de plus de 145 000 migrants parmi les différents pays concernés. En outre, 1 140 parties prenantes multisectorielles (dont des professionnels de la santé tels que des décideurs en matière de santé publique, des membres d'organisations de la société civile, des universitaires et des migrants) se sont engagées de manière proactive dans la mise en œuvre de politiques d'intégration des migrants par le biais de dialogues locaux et nationaux", a déclaré Mme Ana Fonseca à l’occasion.

La troisième phase, qui inclura également le Soudan et sera mise en œuvre entre août 2020 et mai 2023, s'appuiera sur les réalisations susmentionnées et continuera d'améliorer la protection et les conditions sanitaires des migrants en s'attaquant à leurs vulnérabilités uniques et en renforçant leur résilience grâce aux dialogues nationaux, régionaux et internationaux et aux réseaux existants sur la migration et la santé.

Plus spécifiquement, la troisième phase soutiendra les Gouvernements et les partenaires nationaux des six pays pour atteindre les objectifs de développement durable ainsi que le Pacte Mondiale des migrations (GCM) et le cadre et les priorités nationales respectives avec une triple approche : (1) des politiques et stratégies nationales qui prennent des dispositions pour les répondre aux besoins et les droits des migrants et de leurs communautés en matière de santé, conformément aux engagements internationaux, régionaux et nationaux ; (2) une accessibilité et une utilisation accrues des services de santé et de protection par les migrants vulnérables ; et (3) des alliances de partenariat multisectoriel renforcées en vue d'une réponse harmonisée et durable aux besoins de santé des migrants vulnérables et de leurs communautés d'accueil.

Press release in english

Pour plus d’information, veuillez contacter:

Myriam MASSAIA : Senior Communication Assistant
Organisation Internationale pour les Migrations
Rabat – Maroc
T.+212 (0) 537 65 28 81
M. mmassaia@iom.int

www.iom.int I http://morocco.iom.int

International Organization for Migration
Copyright © IOM. All rights reserved.