Morocco

Les inondations au Maroc ont fait 28 morts

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Le ministre de l'Intérieur, M. Chakib Benmoussa, a annoncé mercredi que les inondations enregistrées la semaine dernière dans certaines régions du Royaume, ont fait 28 morts et causé d'énormes dégâts matériels.

En réponse à une question à la Chambre des représentants sur les intempéries exceptionnelles qu'a connues le Maroc la semaine dernière, M. Benmoussa a souligné que la mobilisation générale et préventive a permis de réduire les pertes humaines et matérielles.

Le ministre a indiqué que 11 personnes sont mortes à Nador emportées par les crues de l'oued Kirt dont le débit a atteint 2400 m3 par seconde, six autres, appartenant à la même famille, ont péri suite à l'effondrement du toit de leur maison à Taza, alors que dans la région de l'Oriental six personnes ont été emportées par les eaux et cinq autres tués ont été recensés dans la wilaya de Tanger.

Concernant le bilan provisoire des dégâts matériels enregistrés ces derniers jours, M. Benmoussa a fait état de l'effondrement de 200 maisons anciennes ou en pisé, ainsi que de deux ponts dans la province de Nador et autant à Al Hoceima.

Les eaux ont également submergé plusieurs habitats et dépendances publiques et locaux commerciaux, ainsi que les deux zones industrielles à Tanger, a ajouté le ministre, notant que la circulation a été aussi coupée provisoirement sur certaines routes nationales et routes régionales, ainsi que sur des pistes rurales.

L'alimentation en eau potable et en électricité a été aussi perturbée dans certaines régions, selon le ministre qui souligne que les efforts se poursuivent pour l'ouverture de la RN2 reliant Nador et Al Hoceima.

Depuis l'émission du premier bulletin d'alerte par les services de la météorologie nationale, a poursuivi M. Benmoussa, un comité de veille et de coordination a été mis sur pied au sein du ministère de l'Intérieur, et ce en collaboration avec les différents secteurs concernés chargés de coordonner avec les comités provinciaux et locaux en charge de la mise en oeuvre des plans d'intervention d'urgence.

Pour faire face à cette situation exceptionnelle et en application des Hautes instructions royales visant à soutenir les efforts déployés par les autorités locales, M. Benmoussa a mis en exergue la mobilisation de tous les moyens humains et matériels dont disposent le ministère et d'autres départements, ainsi que les Forces Armées Royales et la Fondation Mohammed V pour la solidarité.

Se félicitant des bonnes conditions dans lesquelles se déroulent les opérations de distribution des aides alimentaires à la faveur de la conjugaison des efforts des autorités locales, des élus et de la société civile, M. Benmoussa a souligné que les interventions des différents services se sont concentrés sur le sauvetage des personnes sinistrées, l'hébergement et distribution des denrées alimentaires, des médicaments et des couvertures.

Le nombre de couvertures distribuées jusqu'à maintenant a dépassé 10.000 unités et celui des rations alimentaires 7.000, outre l'hébergement de 1000 familles, a-t-il indiqué.

Le ministère de l'Intérieur, a-t-il encore dit, a mobilisé une enveloppe budgétaire urgente pour répondre aux besoins pressants de la population, notamment pour le soutien des familles ayant perdu leurs logements, le financement des travaux d'entretien et de nettoyage dans les différentes agglomérations affectées.

De même, les efforts des différents groupes d'intervention ont été axés sur le désenclavement des régions touchées, à travers l'ouverture des pistes, la réparation des dégâts ayant affecté les routes, a indiqué le ministre, mettant en exergue le soutien matériel, logistique et technique apporté par les Forces Armées Royales aux interventions des comités locaux.

Concernant la population du monde rural affectée par ces inondations, le ministre a souligné que le gouvernement a décidé d'augmenter le budget du Fonds de développement rural en vue de reconstituer le cheptel, de réaménager le réseau d'irrigation rural, de soutenir les activités agricoles et de rouvrir les pistes rurales.

Pour sa part, le ministère de l'agriculture et des pêches maritimes a mis en place des mécanismes de soutien aux agriculteurs affectés.

Dans le cadre du programme de prévention, M. Benmoussa a évoqué le recasement des ménages habitant aux cotés des rivières en partenariat avec le ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et de l'Aménagement de l'espace et la municipalité d'Oujda. Ainsi, 120 familles ont été relogées, ce qui a réduit le nombre des victimes des dernières inondations.

Par ailleurs, le ministre a indiqué que la ville de Tanger a enregistré le 23 octobre 196 mm de précipitations. Suite à ces précipitations, les canalisations d'eau étaient incapables de supporter les crues qui ont submergé plusieurs habitations et affecté l'activité industrielle dans la ville.

Le ministre a aussi cité la décision des autorités de la wilaya d'accélérer la mise en oeuvre du plan d'intervention d'urgence pour le soutien de la population et le retour à la normale de la situation dans la ville.

D'autre part, le ministre a affirmé que l'action gouvernementale dans la gestion des inondations se base sur quatre axes portant sur la réduction de l'ampleur des dégâts à travers la politique de construction des barrages, les opérations de prévention, soit en ce qui concerne la sensibilisation de la population après l'émission des bulletins d'alerte météorologiques, l'évacuation et la prise en charge, s'il est nécessaire, de la population menacée, ainsi que l'intervention urgente pour la sauvetage des personnes affectées tout en accordant toutes les formes de soutien et la mobilisation des moyens de tous les secteurs concernés en vue de réparer les dégâts occasionnés par les inondations.

D'autre part, le ministre a rappelé avoir souligné, lors des contacts avec les élus, les acteurs de la société civile et les personnes touchées, la détermination du gouvernement à mettre en oeuvre un plan d'action global se basant sur trois axes concernant l'intervention rapide pour le retour à la normale dans les villes touchées et ce par le biais du nettoyage des quartiers inondés et la mobilisation de plus de 80 engins et des moyens matériels et humains importants.

Par la suite, une opération de réfection et d'entretien des équipements sera lancée par les secteurs concernés, outre le lancement d'une étude technique pour la construction dans la région des installations susceptibles de les protéger contre les inondations.