Morocco

Formation des acteurs gouvernementaux marocains et des organisations de la société civile sur la traite des êtres humains

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Une formation sur la traite des êtres humains au profit des acteurs gouvernementaux et des organisations de la société civile (OSC) s’est tenue du 2 au 5 mars 2021 à l’hôtel Tour Hassan de Rabat.

Celle-ci est la première d’une série de formations mises en place par l’OIM Maroc en collaboration avec la Commission nationale de coordination des mesures de lutte et de prévention contre la traite des êtres humains au Royaume, prévues dans quatre villes du Maroc. L’ensemble de ces formations sont organisées dans le cadre du Programme Régional Africain de Migration financé par le Bureau de la population, des réfugiés et des migrations (PRM) du Département d’Etat des États-Unis qui, pour cette occasion, a eu aussi l’appui du projet « Amélioration de la protection et de l’assistance aux migrants vulnérables au Maroc », financé par le Gouvernement du Japon.

L’objectif des formations est essentiellement le renforcement des capacités des acteurs institutionnels et ceux de la société civile ainsi que l’amélioration des pratiques en termes d’identification, de protection et d’assistance aux victimes de la traite des êtres humains.

La formation s’est étalée sur deux jours afin de cibler séparément les acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux et assurer une meilleure adaptation de la formation à leurs contextes de travail, ainsi que pour respecter les mesures de restriction mises en place au Maroc en raison de la COVID-19.

Des sujets tels que l'identification, la protection, l'assistance et l'orientation des victimes de la traite ont été abordés ainsi que la présentation des instruments internationaux relatifs à la traite et le cadre juridique et institutionnel national concernant ce phénomène. Des activités et des discussions ont été menées tout au long de la formation afin d'améliorer la compréhension pratique des différents sujets et capitaliser sur les différentes expériences présentes autour de la table.

Les formateurs ont également intégré un volet genre au début de la formation compte tenu de son importance pour une meilleure compréhension de certains aspects élémentaires telle que la notion du consentement vicié contre le consentement informé entre autres.

Au total 37 personnes travaillant dans le domaine de la migration dans la région de Rabat-Salé-Kenitra ont participé à la formation dont plus de la moitié étaient des femmes.

Parmi les participant-e-s des institutions, des représentant-e-s de différents ministères tels que le ministère de la Justice, le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports, le ministère du Travail et de l’insertion professionnelle, le ministère des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l'étranger, ainsi que des représentants de la Gendarmerie Royale, de l'Entraide Nationale ou du Conseil National des Droits de l'Homme.

International Organization for Migration
Copyright © IOM. All rights reserved.