Mauritania + 1 more

Mauritanie: Plan de réponse humanitaire 2014 - 2016 (novembre 2015)

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Aperçu de la situation

Les sécheresses, phénomène cyclique en Mauritanie, contribuent à l’insécurité alimentaire et la malnutrition. La récupération du bétail et épargne perdus avant que la prochaine sécheresse ne se manifeste, est une gageure.

Une pauvreté chronique, des cycles de malnutrition et insécurité alimentaire…

La sévérité de ces situations dépend de facteurs chroniques sous-jacents qui exposent les communautés pauvres aux risques multiples et à une vulnérabilité persistante. Beaucoup de ménages sont dépourvus de moyens nécessaires pour subvenir à leurs besoins pendant des périodes prolongées.
Le déficit alimentaire des ménages intervient de manière cyclique et constitue un des facteurs clé dans la planification humanitaire. La situation humanitaire en 2016 dépend en partie des effets néfastes de l’hivernage 2014/2015. En termes de cumul et de répartition spatio-temporelle, c’est l’un des plus mauvais hivernages des dix dernières années . La pluviométrie déficitaire a aussi fragilisé énormément la situation pastorale qui est caractérisée par une faible productivité et une mauvaise répartition des pâturages de façon générale.
Mais les premiers résultats d’analyses croisées donnent une amélioration de la situation alimentaire due à la bonne pluviométrie et aux bonnes prévisions de production pour la saison 2015/2016. Malgré ces perspectives favorables, les catégories de ménages pauvres et très pauvres (P et TP) risquent de s’élargir en cas de faible appui en période de soudure de 2016 et évoluer vers une situation d’urgence. Les ménages seraient enclins de se tourner vers des stratégies d’adaptation destructrices et ainsi ruiner leurs moyens d’existence. Il faut surtout envisager des actions à moyen terme de manière à renforcer les moyens d’existence de groupes vulnérables.

Cette analyse a été confirmée par les projections du Cadre harmonisé (CH) du mois de novembre 2015 , près de 524 000 personnes auront besoin d’assistance humanitaire d’urgence (phases 3 et 4) dans le premier semestre 2016.
La saisonnalité de la malnutrition est confirmée en Mauritanie. La prévalence de la malnutrition aigüe globale (MAG) mesurée sur les 5 dernières années en période de post récolte, varie entre 5,6% et 8,5%. Sept régions restent toujours fragiles sur le plan nutritionnel quel que soit la période, soudure ou post récolte.

L’assistance aux réfugiés Maliens dans le camp de Mbéra doit être maintenue de manière à stabiliser leur situation alimentaire et statut nutritionnel. L’UNHCR et ses partenaires vont accroitre leur soutien à travers les projets communautaires avec l’objectif de réduire les disparités significatives existantes, notamment entre les services sociaux de base offerts gratuitement aux réfugiés dans le camp (santé, éducation, nourriture, etc.) et l’absence d’une offre similaire pour les populations hôtes, et ainsi promouvoir la coexistence pacifique entre les deux communautés. Enfin, les personnes courant le risque particulier de discrimination méritent protection, en raison de leur condition sociale, leur appartenance ethnique, raciale ou d’ascendance, de manière à réduire leur vulnérabilité.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.