Mauritania

Mauritanie : COVID-19 - Restrictions de mobilité (octobre 2021)

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

La pandémie de COVID-19 a eu des conséquences majeures sur la mobilité dans le monde. Au-delà des fortes perturbations de la mobilité, de nombreux gouvernements ont imposé des mesures limitants ou interdisants les mouvements de personnes dans le but d'endiguer la propagation du virus. Ainsi, dès le 15 mars 2020, le gouvernement de la République Islamique de Mauritanie a progressivement mis en place des mesures limitant les déplacements dans le pays mais surtout ,les mouvements vers et depuis d'autres pays(fermetures des frontières) pour contenir la propagation de la pandémie. Ces mesures, comme le couvre-feu et les restrictions des voyages, ont été graduellement levées à partir de juillet 2020 en décembre 2020 avant remise en place à partir de mars 2021. Afin de fournir des informations fiables, L’OIM a développé un outil de collecte de données permettant de cartographier l'emplacement des principaux points d'entrée (PdE) dans le pays, de recueillir des données sur leur statut opérationnel et d'identifier les mesures et restrictions imposées à ces points. Cet outil utilise la méthodologie DTM* de l’Organisation internationale pour le migrations (OIM). Les évaluations ont pour but d'aider les autorités nationales, les agences des Nations Unies, les organisations et autres parties prenantes clés à identifier et à développer des interventions adéquates de préparation et de réponse à la pandémie au niveau des PdE. Ce rapport quadrimestriel présente des informations sur le statut opérationnel, les mobilités transfrontalières et les mesures préventives mises en place dans 28 PdE à travers le pays.

Une distinction est faite entre :

  • Les principaux PdE du pays (11), à savoir Rosso, l’aéroport de Nouakchott, Hamoud, Boghé, Nouadhibou (PK55), Kaédi, Gouraye, Douinkara (Fassala-Nere), Adel Bagrou, Gogui Zemal et El Melgue (soulignés dans le tableau sur pages 3 et 4). Sur la base des tendances des périodes antérieures à la COVID-19, ces PdE sont ceux utilisés par la majorité des voyageurs ainsi que par les commerçants qui importent et exportent les marchandises. 8 de ces 11 PdE restent ouverts au transport des marchandises.

  • 17 PdE secondaires, qui observent des flux d’entrée et sortie plus faibles (y compris pour le transport des marchandises) l’exercice n’a pas couvert tous les PdE secondaires en Mauritanie.