Mauritania

Mauritanie: COVID 19 - Réponse santé

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Dans le cadre du Modèle de Coordination pour les Réfugiés, le HCR coordonne les interventions de tous les partenaires en réponse au COVID 19 pour assurer la mobilisation des secteurs pertinents ainsi qu’une réponse cohérente et globale au camp de Mbera et au-delà dans la Moughataa de Bassikounou.

Dans le secteur de la Santé, la réponse est entièrement alignée avec le Plan de Riposte du gouvernement de la République Islamique de la Mauritanie.

Pilier Communication des Risques et Engagement Communautaire - Une forte mobilisation des diverses communautés de réfugiés a eu lieu pour communiquer sur les risques. La coordination réfugiée, les chefs de Zones et de Blocs, les relais communautaires, appuyés par tous les partenaires, se sont mobilisés. Une première vague de sensibilisation a eu lieu dès la déclaration de la crise y compris avec des visites à domicile pour atteindre tous les réfugiés, enfants, femmes, personnes âgées et vivant avec un handicap, ainsi que les membres de tous les groupes éthniques résidant au camp. Le groupe WhatsApp, animé par les réfugiés, s’est aussi mobilisé. Des séances de lavage de mains et des explications, fournies dans toutes les langues du camp, sur la distanciation sociale et les gestes de prévention ont ainsi été largement diffusées. Une campagne de sensibilisation mobile avec sonorisation au camp et horscamp a aussi eu lieu grâce à la mobilisation de la LWF. Save the Children a mené une évaluation de l’impact des sensibilisations et 90% des répondants ont montré une compréhension correcte des messages partagés.

Une seconde vague de sensibilisation a commencé la dernière semaine d’avril. Hors du camp, le HCR a coordonné la diffusion de 10.000 affiches et feuillets d’information du gouvernement dans tous les Centres et Postes de Santé de la Wilaya du Hodh Ech-Chargui. Un troisième lot de 5.000 affiches est en cours d'impression.

Pilier Prévention et Contrôle des Infections - ALIMA a appuyé la formation de formateurs parmi les enseignants et les équipes de sensibilisation des autres partenaires sur la prévention du COVID 19. Les partenaires ont fourni 139 bornes fontaines, auxquelles le HCR a ajouté 800 barres de savons, qui ont été placées sur tous les lieux publics au camp, dans toutes les formations sanitaires de la Moughataa de Bassikounou et les bâtiments administratifs de la Wilaya. Les 780 robinets du camp sont entièrement opérationnels grâce a ACF. Le HCR a, quant à lui, procédé à deux distributions de 336.000 barres savons en faveur de tous les réfugiés ALIMA a également assuré la formation des équipes médicales (médecins et infirmiers) sur l’utilisation des équipements de protection individuels (EPI) et la prise en charge ainsi qu’un briefing du personnel travaillant au Centre de Santé de Mbera sur les mesures de prévention. Le DRAS de Nema a aussi organisé une séance de formation de tout le personnel médical et paramédical du camp sur le COVID 19, et les mesures de prévention de cette maladie en milieu de soins.

Pilier Prise en Charge des Cas - Au Centre de Santé de Mbera, ALIMA a mis en place deux salles de confinement (4 lits) avec tous les EPI requis. Deux toilettes et douches séparées pour hommes et femmes ont été réhabilitées. Des dispositions sont aussi en place pour des unités de triage dans trois formations de santé du camp. Le HCR quant à lui, a financé la mise en place de deux unités d’isolement au Centre de Santé de Bassikounou grâce aux Refugee Housing Units, don de IKEA Foundation. Etant donné le risque accru dû à l’éloignement de la Wilaya du Hodh Ech-Chargui et de la concentration unique de la population réfugiée au camp de Mbera, le HCR a coordonné la mise en place d’un protocole de prise en charge des cas dans la Wilaya et a disponibilisé deux ambulances (à Bassikounou et Nema) pour le transfert des cas suspects, les déplacements nécessaires aux prélèvements et à l’acheminement des échantillons jusqu’à Nouakchott. Les ambulances sont gérées par ALIMA dont le personnel, y compris le chauffeur, est formé et un protocole de désinfection de l’ambulance est en vigueur. A travers la mise à disposition de l’ambulance, 145 prélèvements ont été acheminés du Hodh Ech-Chargui à Nouakchott pour être analysés. Tous les cas de prélèvement ont été testés négatifs.

Pilier Appui aux Opérations et à la Logistique - Le HCR a fait transporter deux tonnes de matériel de protection du Ministère de la Santé à la DRAS de Nema, et a commandé du matériel de protection individuel a destination du camp et de Bassikuonou pour un total de plus de 150.000 USD.

Pilier Points d’Entrée - En plus de 50 unités de quarantaine au point d’entrée de Douankara (Fassala), le HCR a fait installer avec son partenaire LWF deux unités d’isolement ; ACF a fourni latrines et réservoirs d’eau, le PAM de l’assistance alimentaire aux réfugiés retenus à la frontière et ALIMA assure la présence de deux infirmiers. Sur Adel Bagrou (Hodh Ech-Chargui) et Gogui (Hodh El-Gharbi), le HCR a disponibilisé quatre unités d’isolement (les Refugee Housing Units de IKEA Foundation) et l’OIM a formé le personnel aux frontières sur la prévention en collaboration avec l’OMS et a procédé à la distribution de matériel hygiénique pour aider à la détection et à l'isolement de cas suspects, inclus masques et ThermoFlash.