Mauritania

Le PNUD appuie la mise en œuvre du cadre d’accélération de l’OMD 5 relatif à l’amélioration de la santé maternelle en Mauritanie

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Le mercredi 08 avril 2015, l’hôtel Wissal de Nouakchott a abrité les travaux de l’atelier de validation des comptes nationaux de la Santé (CNS) pour les années 2011, 2012 et 2013.

La cérémonie d’ouverture, présidée par M. Ahmed Ould Sid Ahmed Ould Dié, Secrétaire Général du Ministère de la Santé, s’est déroulée en présence du secrétaire Général du Ministère des Finances et des Représentants de l’OMS et du PNUD.

Dans son allocution pour l’occasion, Dr. Zombré Sosthène, représentant de l’OMS p.i, a souligné l’importance des CNS, notamment dans l’amélioration de l’accessibilité financière des populations aux soins de santé. Prenant à son tour la parole, le Secrétaire Général du Ministère de la Santé, a d’abord rappelé l’intérêt des CNS avant de passer en revue les réformes structurelles amorcées par son département au cours des trois dernières années, notamment en matière d’allocations de ressources financières aux directions régionales. Avant d’annoncer l’ouverture officielle de l’atelier, M. Ould Dié a réitéré les remerciements du gouvernement mauritanien à tous les partenaires de la Mauritanie, en particulier l’OMS et le PNUD pour leur contribution efficace aux activités du secteur.

En effet, pour donner une impulsion à la mise en œuvre du cadre d’accélération de l’OMD 5 relatif à l’amélioration de la santé maternelle, formulé en 2012, le PNUD a apporté son appui au Ministère de la Santé pour la conduite du processus d’élaboration des CNS, à travers la collecte des données du secteur privé.

Dans la même perspective, le PNUD à également appuyé en 2014 la réalisation d’une étude sur la contribution des organisations de la société civile au financement des dépenses du secteur de la santé, l’élaboration des textes d’application de la politique de délégation des tâches «task shifting», la mise à jour de la revue des dépenses publiques du secteur, ainsi et le renforcement des capacités en planification et en suivi-évaluation de la Cellule sectorielle de coordination pour l’accélération de l’atteinte des OMD Santé.