Mauritania + 2 more

Le Gouvernement du Japon accorde de nouveaux financements aux projets du Système des Nations Unies pour contribuer à la stabilité sociale en Mauritanie

Format
News and Press Release
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Nouakchott, Mauritanie, le 28 avril 2021 – Le Gouvernement du Japon a décidé d’accorder un financement de 1 750 000 dollars américains (environ 63 millions MRU) au renforcement des capacités mauritaniennes face aux catastrophes naturelles et à des soutiens humanitaires au camp de M’bera au profit des réfugiés maliens. Le Japon souhaite que ce financement puisse également contribuer à la prévention de la propagation du COVID-19 contre lequel luttent actuellement le Gouvernement et le peuple mauritanien.

Durant ces neuf dernières années, le Japon a soutenu en partenariat avec des agences du Système des Nations Unies (SNU), les actions humanitaires dédiées aux communautés mauritaniennes vulnérables, aux réfugiés maliens et à ses communautés hôtes mauritaniennes, ainsi que d’autres actions dans plusieurs domaines. Le montant total dédié dans le cadre de ce financement a atteint jusqu’aujourd’hui environ 72 millions de dollars américains.

Message de Son Excellence Monsieur EHARA Norio, Ambassadeur du Japon en République Islamique de Mauritanie : « Je tiens à souligner que ce financement contribuera aux mesures prises par Son Excellence Monsieur Mohamed Ould CHEIKH EL GHAZOUANI, Président de la République Islamique de Mauritanie et par le Gouvernement mauritanien, notamment dans la lutte contre la pauvreté, le soutien aux personnes vulnérables, les efforts déployés pour la paix et la stabilité, y compris celles dans la Région du Sahel, ainsi que les dispositions pour assurer la prévention de la propagation du COVID-19. Le Gouvernement et le peuple japonais apprécient la générosité vertueuse du Gouvernement et des communautés hôtes pour leur accueil des réfugiés notamment ceux venant du Mali.

Je souhaite du fond du cœur que la Mauritanie pourrait se remettre des répercussions économiques et sociales du COVID-19 le plus tôt possible. (Ramadan Moubarak Koulou sana Entoum Tayibine)

Message de Monsieur Anthony Ohemeng Boamah, Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies en Mauritanie : « Depuis 2012, le Gouvernement japonais appuie la Mauritanie à travers d’importantes contributions aux agences du Systèmes des Nations Unies qui ont permis de renforcer les capacités de résilience des populations mauritaniennes les plus vulnérables dans les régions les plus touchées par les effets de la sécheresse, mais également aux réfugiés maliens du camp de M’bera.

Cette année, les fonds accordés par le Gouvernement japonais permettront de traiter avec une efficacité accrue certains défis auxquels doit faire face la Mauritanie. Ce financement témoigne une nouvelle fois de l’engagement sans faille du Japon aux côtés du Gouvernement mauritanien et du Système des Nations Unies, dans le but de renforcer la réponse aux défis humanitaires, de développement, climatique et sécuritaires avec une approche équitable.

Les fonds japonais permettront de venir en aide aux personnes les plus vulnérables en Mauritanie, en vue de ne laisser personne pour compte, d’appuyer le Gouvernement dans la mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable et d’avancer vers leur réalisation. Tentons ensemble de tirer le meilleur de la situation sanitaire et économique actuelle en restant solidaires et en continuant à prouver que les partenariats inclusifs qui placent les peuples et la planète au centre de leurs actions, sont nécessaires à tous les niveaux, global et local, pour parvenir à un avenir meilleur et plus durable pour tous. » Trois agences du Système des Nations Unies (OIM, PAM, UNHCR) vont ainsi bénéficier de fonds pour les projets suivants en Mauritanie :

• L’OIM : « Renforcement de la Préparation, la Réponse et la Résilience de la Mauritanie aux Catastrophes naturelles induites par le changement climatique » (125 000 USD)

• Le PAM : « Fournir une assistance alimentaire et nutritionnelle d’urgence aux réfugiés maliens vivant dans le camp de M’bera (région du Hodh ech-Charghi) » (1 million USD)

• Le HCR : « Protection et assistance pour les réfugiés maliens en Mauritanie » (625,000 USD)
Le total du financement des projets susmentionnés s’élève à 1,750,000 USD (environ 63 millions de MRU).
Les objectifs des trois projets sont les suivants :

Il est à noter que, dans la conjoncture actuelle sous les impacts du COVID-19, il est indispensable de prévenir les catastrophes naturelles qui pourraient aggraver la situation, et il s’avère ainsi nécessaire de renforcer la capacité de la Mauritanie en matière de prévention et de réduction de ces risques. Par ailleurs, la continuation des aides au camp des réfugiés nous permettra de poursuivre les effets engendrés des projets mis en œuvre jusqu’à présent au niveau du camp mais aussi sur les communautés hôtes ; un sujet important afin de renforcer les relations entre les réfugiés et les communautés hôtes, voire de contribuer à la stabilité sociale de la Mauritanie.

• Prévenir des déplacements internes induits par le changement climatique en renforçant la stratégie de la réponse aux catastrophes et la réduction des risques de la Mauritanie.

• Distribuer aux réfugiés maliens classées dans un groupe le plus vulnérable des vivres et du transfert d’argent pour l’achat d’aliments variés / Fournir des repas scolaires aux élèves réfugiés.

• Assurer la protection sociale des réfugiés maliens ayant des difficultés économiques dues au choc du COVID-19 à travers la prise en charge médical des réfugiés qui ne bénéficient pas suffisamment du soutien humanitaire et le transport médical vers les structures médicales telles que les hôpitaux nationaux des réfugiés maliens ayant un accès réduit aux soins de santé.

Pour de plus amples informations :

Yasmine Chaitou Système des Nations Unies en Mauritanie yasmine.chaitou@un.org KANAZAWA Moe Ambassade du Japon en Mauritanie +222 45 25 09 77

International Organization for Migration
Copyright © IOM. All rights reserved.