Mali

Visite au Mali du Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de paix

Jean-Pierre LACROIX, Secrétaire général adjoint aux opérations de paix de l’ONU, était en visite officielle au Mali du 24 au 28 juillet 2022. Il a eu des séances de travail avec le Président de la transition, Assimi GOITA, le Premier ministre, Choguel MAIGA, ainsi que des membres du gouvernement. Il a aussi eu des entretiens avec les représentants des mouvements signataires et les leaders des associations de la société civile ainsi que les organisations féminines.

Cette visite du Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de paix vise plusieurs objectifs : Écouter et échanger avec les autorités maliennes sur le processus de paix, la transition, ainsi que le mandat de la MINUSMA.

Jean-Pierre Lacroix et le ministre des Affaires étrangères Abdoulaye Diop ont évoqué la question de la reprise des rotations du personnel militaire de la MINUSMA. Le ministre Diop a indiqué qu’une réunion se tiendra prochainement à ce sujet. « Le Mali n'est pas fermé à cela. Il y a eu des préoccupations liées aux sanctions qui ont fait que ces rotations ont été arrêtées. (…). Nous comprenons l'urgence et nous allons travailler dans les jours prochains pour pouvoir lever ces obstacles pour pouvoir aller de l’avant » a -t-il affirmé. Pour sa part, le Secrétaire général adjoint a souligné « le caractère fondamental » de ces rotations pour la MINUSMA. Selon lui, « Il y a une urgence à ce que nous puissions reprendre ces rotations. Nous le devons aussi à nos personnels qui travaillent dans des conditions difficiles et auxquels, évidemment, nous pensons à tous les instants ». Abdoulaye DIOP a également saisi cette occasion pour préciser que « les Nations Unies sont présentes au Mali à la demande des autorités maliennes (…). Ce que le Mali a souhaité, c'est que le travail puisse se faire dans le respect de sa souveraineté, et dans le respect de ses choix politiques. »

Faisant allusion au dernier sommet de la CEDEAO qui a décidé de la levée des sanctions contre le Mali, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de paix a déclaré que « le moment est propice, (…) pour mettre à profit la dynamique positive qui s'est installée ces derniers temps pour revoir ensemble la manière dont nous allons appuyer le Mali dans ses objectifs et notamment celui du retour de l'autorité de l’Etat. »

L’audience avec le Premier ministre, a aussi porté sur la coopération entre le Mali et la MINUSMA. Le Chef du gouvernement, Choguel Kokalla MAIGA, a salué les efforts de stabilisation de la MINUSMA en reconnaissant que la Mission « opère dans un environnement particulièrement difficile ». Le Premier ministre a souligné qu’il faut renforcer la coordination et continuer à travailler étroitement : « La crédibilité de toute action de l’ONU sur notre territoire se jugera à l’aune de notre capacite collective, Gouvernement du Mali et ONU, à assurer la protection des populations civiles , à lutter contre l’insécurité et le terrorisme, a aider au redéploiement de l Etat, au rétablissement de sa souveraineté sur l’ensemble du territoire, et cela dans une véritable optique de stabilisation et de paix durable. » Choguel Kokalla MAIGA a aussi annoncé la tenue d’une réunion décisionnelle de haut niveau sur la mise en œuvre de l’Accord pour la paix.

Un déplacement à Gao pour échanger avec les partenaires de la MINUSMA

Jean-Pierre LACROIX s’est rendu le 27 juillet à Gao dans le Nord du pays. Avec les représentants de la société civile, il a abordé le travail de la Mission dans la région.

« Nous nous réjouissons de cette visite du Secrétaire général adjoint ici à Gao et nous saluons sa présence auprès des populations. Il a été très attentif aux problèmes de la jeunesse de Gao que nous lui avons présenté et nous lui avons réitéré toute l’importance du travail de la MINUSMA aux côtés de la population et particulièrement pour les jeunes a affirmé Issa Boncana TOURE président du Conseil régional de la jeunesse.

Avec les représentants des groupes armés signataires de la région de Gao, Jean-Pierre LACROIX, a discuté de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali et leur a réitéré le soutien de la MINUSMA dans le processus de paix. Tout comme la société civile, les représentants des groupes armés ont salué le travail de la MINUSMA et se sont notamment félicités du financement de projets bénéfiques aux populations.

Soutien et hommage aux casques bleus

La visite du Secrétaire général adjoint aux opérations de paix a été une occasion pour apporter tout son soutien aux Casques bleus déployés au Mali. En effet, la MINUSMA est l’opération la plus dangereuse pour les soldats de la paix. Depuis son installation en 2013, 321 soldats y ont perdu la vie au service de la paix. Jean-Pierre LACROIX s’est rendu auprès des soldats égyptiens pour leur témoigner sa gratitude et présenter ses condoléances suite au décès des deux Casques bleus égyptiens dans une attaque le 05 juillet dernier dans le Nord du pays. A Gao, il a également assisté à une cérémonie solennelle en hommage aux casques bleus tombés pour la paix au Mali.