Mali

Tombouctou commémore la Journée Internationale de la Paix

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Ce 21 septembre dernier, à l’instar de la communauté Internationale, le Bureau régional de la MINUSMA à Tombouctou en collaboration avec la Direction du Festival du Vivre Ensemble a célébré la Journée Internationale de la Paix, placée sous le thème « Relevons-nous pour un Mali plus équitable et durable ». Cette journée a été marquée par une série d’activités notamment l’inauguration du monument de la Flamme de la paix réhabilité par la MINUSMA, une consultation médicale gratuite, une projection vidéo, suivi d’échanges sur les activités de la MINUSMA dans le cadre de la mise en œuvre de son mandat.

L’évènement a regroupé une centaine de leaders communautaires, en présence du préfet de Tombouctou représentant le Gouverneur, le Maire de la ville, le Président de la Mission Culturelle, le représentant de l’Autorité intérimaire, les représentants des Agences onusiennes, ainsi que le Commandant régional de la Police des Nations Unies (UNPOL) Sanou DIOUF, représentant le Chef de Bureau de la MINUSMA.

Renforcer les idéaux de paix par la réhabilitation du monument Flamme de la Paix

Situé dans le quartier d’Abaradjou, le monument Flamme de paix a été inauguré le 27 mars 1996 à l’occasion de la cérémonie Flamme de la Paix qui célébrait la fin de la rébellion dans le nord du Mali. Plus de 3 000 invités, parmi lesquels des représentants de l’ONU et de l’Union Africaine avaient assisté à l’inauguration. Le Président du Mali de l’époque, Alpha Oumar KONARE accompagné de son homologue du Ghana avaient symboliquement brûlé les armes des anciens combattants. Cet acte matérialisait solennellement la fin des affrontements et redonnait un souffle nouveau à l’espoir de paix.

Pour les populations de Tombouctou, ce monument symbolise la paix enfin retrouvée. Il comprend trois parties : les murs de l’histoire, le bûcher et une silhouette de quatre personnes tenant le flambeau de la paix. Au fil du temps, ce monument s’est considérablement détérioré par manque d’entretien en raison de la crise politico-sécuritaire déclenché en 2012.

Ainsi, le Bureau régional de la MINUSMA a financé à hauteur de 24 millions de Francs CFA la réhabilitation du monument de la Flamme de la Paix, à travers un projet à impact rapide, parrainé par son bureau de la Communication et de l’Information. « Ce joyau architecturale réhabilité favorisera la tenue des activités culturelles pouvant contribuer au vivre ensemble et à la cohésion sociale entre les différentes communautés » a témoigné Salaha MAIGA, Directeur du Festival Vivre Ensemble.

Les Casques bleus apportent une assistance médicale aux couches vulnérables du quartier d’Abaradjou

Pour joindre l’utile à l’agréable, le personnel médical de la Force onusienne a conduit une consultation médicale gratuite en faveur des patients souffrant de paludisme, de l’hypertension artérielle et de Diabète. Cette consultation a concerné environ 200 personnes toutes catégories confondues.

Avant de se retirer, les officiels ont visité le stand abritant la consultation médicale. Ils ont également assisté à la projection d’une vidéo reflétant l’appui de la MINUSMA en soutien au développement des activités culturelles et économiques de la région de Tombouctou. Un concert dénommé « Soirée de la paix » animé essentiellement par des jeunes artistes locaux a mis fin aux activités commémoratives de la journée.