Mali + 1 more

Suivi des mouvements transhumants –TTT : Mauritanie et Mali - Rapport 1, mai - août 2021

Format
Assessment
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

INTRODUCTION

L’outil de suivi des mouvements transhumants

Près de 20 millions d'agro-pasteurs vivent en Afrique de l’Ouest, avec un cheptel estimé à 60 millions de bovins et 160 millions d’ovins. En Mauritanie et au Mali, l’élevage transhumant permet aux habitants de subsister dans des environnements parfois hostiles marqués par des déséquilibres climatiques impactant les productions végétales et animales, et donc la sécurité alimentaire. Dans ce contexte, la mobilité permet de pouvoir optimiser l’accès à l’eau et aux pâturages du bétail et d'assurer un moyen de subsistance aux éleveurs transhumants. Pour cela, le calendrier et les itinéraires des transhumances en Mauritanie et au Mali sont déterminés par le régime de pluies et la distribution de l’eau et des pâturages, lesquels varient d’une façon saisonnière et régionale.

Dans les zones fluviales comme à la frontière sénégalaise, des conflits peuvent survenir entre les agriculteurs et les éleveurs quant à l'accès à ces ressources en eau et pâtures. L'appui à la mobilité pastorale et à la sécurisation des ressources partagées est donc un élément crucial à la fois pour la stabilité communautaire de ces régions mais aussi pour le renforcement de la productivité de l’élevage ainsi que pour la commercialisation du bétail et des produits dérivés.

Les objectifs généraux des activités de collecte de données sont de :

➢ Fournit une information rapide et de qualité pour permettre une action quasiment en temps réelle/rapide des acteurs à les informations sonttransmises;

➢ Développer et partager des produits d’informations pour soutenir les différents acteurs et partenaires dans la prise de décisions;

➢ Soutenir les travaux sur la sécurisation et l'équipement des principaux corridors de transhumance;

➢ Faciliter la circulation et la diffusion des produits finaux et des connaissances parmi les communautés mobiles.
Spécifiquement, les activités ont comme but de :

➢ Faciliterl’organisation en réseau des acteurs de la transhumance ;

➢ Fournir des informations régulières sur les transhumances permettant de développer des projets pertinents ;

➢ Permettre une prise de décision rapide qui puisse prévenir d’éventuels conflit liés aux mouvements de transhumance par le biais d’un réseau d’informateurs clés faisant remonter les informations régulièrement;

➢ Fournir des informationsrégulières permettant de signaler des mouvementssoudains et inattendus .
C’est dans ce cadre que l’OIM, en partenariat avec les groupements pastoraux au Mali (TASSAGHT) et en Mauritanie (GNAP), a déployé son outil de suivi des mouvements de transhumance dans certaines localités de passage des éleveurs transhumants au Mali et en Mauritanie.