Stratégie du Cluster Protection Mali 2020-2022

Report
from UN Children's Fund, Protection Cluster
Published on 25 Oct 2019 View Original
preview
preview
preview
preview

I. Introduction

Le Cluster Protection (CP) a été activé au Mali en avril 2012 pour répondre aux besoins humanitaires de protection des personnes affectées (personnes déplacées internes et retournées, personnes rapatriées, et communautés hôtes) dans le cadre des crises résultant des conflits armés et/ou catastrophes naturelles. Depuis 2012, le CP coordonne les activités de prévention et de réponse aux risques de protection et aux violations des droits humains et du droit international humanitaire en soutien aux autorités maliennes. La crise au Mali est complexe et la protection nécessite une réponse multidimensionnelle pour traiter les diverses sources de menaces et vulnérabilités affectant les populations. Dans ce contexte, les organes de coordination doivent s’engager dans des approches coordonnées abordant les aspects juridiques, politiques, sécuritaires et sociaux de la crise, y compris la gestion des opérations dans des environnements difficiles d’accès et dangereux. La capacité de réflexion stratégique, de dialogue et de négociation des acteurs humanitaires est essentielle pour renforcer l’environnement de protection au Mali.
En lien avec le Plan de Réponse Humanitaire (PRH), le présent document a donc pour but d’offrir au secteur de la protection au Mali un cadre stratégique afin de :

• Analyser de manière approfondie et intégrée la situation de protection, via une vue d’ensemble précise des risques de protection par région dans l’objectif d’atténuer les menaces, réduire les vulnérabilités, renforcer les capacités des personnes affectées par la crise et orienter la réponse ;

• Offrir une revue du cadre juridique applicable en matière de protection comme base de travail pour l’ensemble des acteurs de protection ;

• Basée sur une cartographie, identifier les responsabilités des acteurs nationaux et internationaux afin de s’engager collectivement à obtenir des résultats significatifs en matière de protection ;

• Établir des objectifs stratégiques clairs et articuler des actions conjointes via un plan de mise en œuvre pour répondre aux besoins de protection des personnes affectées par la crise ;

• S’assurer qu’un mécanisme de coordination est en place et que les mesures nécessaires, y compris un système de référencement harmonisé, sont prises afin de renforcer la réponse et la prévention de protection ;

• Définir les bases de la stratégie de plaidoyer, de mobilisation des ressources et de renforcement de capacités pour le secteur de la protection ;

• Identifier une stratégie de sortie et assurer la transition vers le relèvement et le développement.
La Stratégie du CP doit prendre en compte la protection dite « générale » et les quatre différents domaines de spécialisation de la protection : protection de l’enfance (PE) ; violence basée sur le genre (VBG) ; lutte antimines humanitaire (LAMH) ; terres, biens et propriété (TBP). Cependant, elle ne vise en aucun cas à favoriser la fragmentation du secteur de la protection et est donc définie autour d’objectifs stratégiques qui sont pertinents pour l’ensemble des acteurs de la protection, quel que soit leur domaine de spécialisation.

La présente stratégie a été développée via une méthodologie inclusive et participative, basée sur la littérature existante, sur des interviews menés avec les membres du Cluster Protection et de la communauté humanitaire au Mali, et sur une série d’ateliers régionaux organisés à Gao, Mopti et Tombouctou. Cette stratégie a également pris en compte le travail de consultation et de réflexion mené par ProCap pour le développement de la Stratégie Protection de l’Equipe Humanitaire Pays (EHP). Il est convenu que les stratégies du Cluster Protection et de l’EHP doivent être rationalisées et complémentaires tout en se renforçant mutuellement et en évitant les duplications d’activités. La présente stratégie couvre la période 2020-2022 ; elle pourra être revue de manière annuelle pour inclure tout changement opérationnel majeur ou nécessité de réorientation stratégique.