Mali

RRM - Evaluation multisectorielle rapide - Zone évaluée : Anderamboukane et Ménaka Communes : Anderamboukane et Ménaka Cercle : Anderamboukane, Inékar et Ménaka, Région : Ménaka, Période d’évaluation : Du 15 au 21 mai 2018

Format
Assessment
Sources
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

INTRODUCTION

Ménaka est une région du Mali créée par la loi N°2012-017 du 2 mars 2012 portant création de Circonscriptions Administratives en République du Mali, à partir du cercle du même nom faisant auparavant partie de la région de Gao. La mise en place effective de la région a commencé le 19 janvier 2016 avec la nomination d’un Gouverneur de la région. Les membres du conseil de transition de la région ont été nommés le 14 octobre 2016. La région est subdivisée en quatre cercles : Anderamboukane, Inekar, Tidermène et Ménaka, et l'emplacement de la capitale est également appelé Ménaka.

La mission d’évaluation conjointe multisectorielle rapide conduite par NRC (Norwegian Refugee Council = Conseil Norvégien pour les Réfugiés) et IRC (International Rescue Committee) avec la participation de MDM (Médecin Du Monde)-Belgique, IEDA (International Emergency Development Aid) Relief, UNHCR/AMSS (Association Malienne pour la Survie au Sahel) et le SLDSES (Service local du Développement Social et de l’Economie Solidaire) de Ménaka dans les cercles d’Anderamboukane, Inékar et de Ménaka du 15 au 21 mai 2018 dans le cadre de la mise en œuvre du mécanisme de réponse rapide (RRM). Cette mission s’était focalisée sur les sites ou villages touchés par le mouvement des populations lié aux récentes crises d’avril à mai 2018 dans cette région.
Cette évaluation a été validée par le GIAC Gao réuni en date du 3 mai 2018 chez OCHA.

Objectifs et méthodologie d’évaluation

Cette mission avait pour objectifs de :

  • Analyser la situation sécuritaire, les risques de protection et l’accessibilité des populations affectées par la crise ;

  • Evaluer les besoins humanitaires prioritaires des population déplacées et familles d’accueil ;

  • Identifier et cibler les populations déplacées affectées.

Les méthodes et approches suivantes ont été utilisées pour la collecte des données :

  • Entretien avec les autorités et leaders locaux des zones évaluées :

  • Cartographie de la zone et Identification des sites de nouveaux déplacés ;

  • Focus group pour analyse du contexte humanitaire, de protection et sécuritaire ;

  • Enquête ménages auprès des déplacés pour déterminer la vulnérabilité sectorielle des ménages.