Mali

Risques explosifs : à Gao, la Police des Nations Unies forme des éléments des Forces de Sécurité du Mali

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Amener les stagiaires à acquérir les notions et réflexes importants dans la lutte contre les attentats suicides ; apprendre les techniques de fouille de véhicules suspects et la conduite à tenir en cas de découverte d’engin explosif ou d’explosion criminelle. Connaître le fonctionnement et l’utilisation des engins explosifs improvisés (EEI) et les restes de guerre ; savoir les différencier et développer des aptitudes afin de pouvoir prendre des mesures de sécurité vis-à-vis de ces engins. Telles étaient les différentes thématiques abordées lors de deux sessions de formation de la Police des Nations Unies UNPOL, au profit des Forces de Sécurité du Mali (FSM). C’était à Gao du 31 Mai au 04 Juin dernier.

Dans le cadre du renforcement de capacité des forces de sécurité maliennes et du programme de formation spéciale en prélude aux élections, UNPOL s’implique davantage afin de mieux adapter les compétences des Forces de Sécurité du Mali (FSM) aux risques d’instabilité ou de sécurité dans le pays, particulièrement au nord et au centre du pays.

Deux formations simultanées de cinq jours chacune, se sont tenues respectivement sur la « Lutte contre les kamikazes » au profit de neuf éléments des FSM et « les mines : les engins explosifs improvisés EEI et restes explosifs de guerre » au profit de neuf autres éléments des FSM dans la cité des Askias.

Lors de la première session sur la « Lutte contre les kamikazes » dispensée par l’Officier de police individuelle KONTO Sabi Fulbert, les participants ont été formés sur les différents modes opératoires d’attaques, les procédures face à un danger immédiat, et les méthodologies de la fouille d’un véhicule suspect. Ils ont été sensibilisés sur le danger des mines et des restes explosifs de guerre. Ils ont également été entretenus sur les types d’explosifs et les types de menaces d’EEI au Mali ainsi que les incidents récents et significatifs. Les effets des engins explosifs sur les différents types de véhicule et dans un avion, les effets d’une roquette et d’un mortier et les formes d’attaques kamikazes ont été passées en revue par l’instructeur.

À la fin de la formation, l’instructeur a expliqué que les participants ont été assidus et ont assimilé les enseignements reçus. Les participants se sont quant à eux dits satisfaits des connaissances et savoir-faire partagés qui leur permettront, de développer les aptitudes professionnelles et de faire face aux mines et aux menaces d’attaques kamikazes. Ils ont remercié la MINUSMA à travers la contribution d’UNPOL, pour le rôle très important qu’elle joue dans ces formations à leur profit, pour la réussite de leur mission de protection des civils, et dont ils sont les premiers responsables.