Rapport trimestriel sur les flux migratoires au Mali - Analyses des enquêtes effectuées auprès de voyageurs entre juillet et septembre 2019

Report
from International Organization for Migration
Published on 18 Nov 2019 View Original

INTRODUCTION

L’OIM travaille avec les autorités nationales et locales et des partenaires locaux afin de mieux comprendre et connaître les mouvements migratoires à travers l’ Afrique de l’Ouest et du Centre. A travers l'activité de suivi des déplacements, l'OIM récolte des données sur les flux de voyageurs passant par des points de transit stratégiques, permettant ainsi d'avoir une meilleure compréhension de l'ampleur et caractéristiques des mobilités

Ce rapport présente des analyses sur des indicateurs clés collectés à travers le suivi des flux au Mali entre juillet et septembre 2019. Les principales informations mises en exergue sont les profils socio démographiques des migrants observés, ainsi que les principaux axes transfrontaliers empruntés par les migrants transitant par le Mali.

2 MÉTHODOLOGIE

Le suivi des flux de populations est un outil de la Matrice de suivi des déplacements Displacement Tracking Matrix, DTM en anglais. Cette activité a pour but l'identification des zones à forte mobilité ( transfrontalière et intrarégionale) et de points de transit stratégiques, ainsi qu'une meilleure compréhension des flux, routes et profils des voyageurs transitant par ces points. Les informations, recueillies quotidiennement à chaque point de suivi des flux ( permettent également de définir les priorités quant à l'assistance à apporter aux migrants vulnérables

Au Mali, des points de suivi ont été installés progressivement depuis juillet 2016 dans plusieurs lieux de transit stratégiques du pays Gao, Tombouctou, Kidal, Ménaka, Mopti, Kayes, Ségou, Sikasso et Bamako. Les FMP observent en particulier les mouvements de voyageurs en provenance et à destination d'autres pays d'Afrique de l'Ouest et d'Afrique du Nord.

Deux outils principaux constituent la méthodologie de suivi des flux:

• L’enregistrement des flux ( collecte tous les jours des données sur le nombre et les caractéristiques des voyageurs transitant par un point de suivi, par l’observation directe et les entrevues avec les répondants clés (p ex les chauffeurs d’autobus, les entreprises de transport, etc.

• Les enquêtes individuelles ( sont effectuées avec un échantillon de voyageurs observés (sept personnes sont choisies au hasard, par jour et par FMP), qu’il s’agisse de ressortissants ou de migrants dans le pays de l’enquête Les enquêtes de suivi des flux recueillent des informations plus détaillées sur les profils socioéconomiques, le niveau éducatif, les destinations envisagées, les itinéraires empruntés et les difficultés rencontrées au cours du trajet.

• Au niveau des points de suivi des flux ( au Mali, l’accent est davantage mis sur les candidats à la migration irrégulière, afin de mieux comprendre leurs besoins en termes d’assistance et de sensibilisation tout au long de leur itinéraire.

International Organization for Migration:
Copyright © IOM. All rights reserved.