Rapport de l’évaluation multisectorielle des besoins des nouveaux déplacés dans les régions de Ségou et Mopti

Report
from CARE
Published on 19 Feb 2013 View Original
  1. INTRODUCTION Les 24, 25 et 26 janvier 2013, une évaluation rapide multisectorielle a été conduite dans les régions de Ségou et Mopti afin de déterminer les besoins des populations nouvellement déplacées suite aux affrontements de Konna et Diabaly. Les cercles concernés sont ceux de Ségou (ville de Ségou, Sébougou, Dioro et Markala), Mopti, Bandiagara et Djénné.

Les entretiens ont été menés avec divers interlocuteurs : membres des comités de crise, les Directions Régionales du Développement Social et de l’Economie Solidaire (DRDSES), des élus communaux, des chefs de quartier, des directeurs et enseignants d’école, des équipes sanitaires de CSREF et de CSCOM, des familles hôtes et des ménages déplacés.

Deux outils ont été utilisés, un questionnaire pour informateur clé et un autre pour les ménages de déplacés.

Ce rapport fait suite à un rapport préliminaire qui avait été précédemment publié.

Au total, après compilation des informations fournies par les informateurs clé (principalement les Directions Régionales du Développement Social), le nombre de personnes déplacées à la fin de l’évaluation était de 1,054, soit :

· 849 dans la région de Ségou dont 102 dans la commune rurale de Sébougou, 421 dans la commune urbaine de Ségou, 146 dans la commune rurale de Pelengana, 100 dans la commune de Markala et 80 dans celle de Dioro ;

· 302 dans la région de Mopti.

Les ménages déplacés proviennent principalement de Bambara Maoudé, Douentza, Konna et Diabaly.