Rapport d’Evaluation Rapide de Protection PDIs de N’Tillit et Gossi a Gao, 27 Juillet 2018

Report
from UN High Commissioner for Refugees
Published on 27 Jul 2018 View Original

I. GENERALITES

1.1- Introduction / Contexte et Justification

Dans le cadre du suivi des mouvements de population, l’UNHCR et l’ONG AMSS ont effectué une évaluation rapide de protection auprès de personnes déplacées internes enregistrées dans la ville de Gao au mois de juillet 2018. Les premières données disponibles au niveau de la coordination humanitaire faisaient état de plus de 900 ménages de PDIs à l’intérieur de la commune de N’Tillit et de 78 ménages dans la ville de Gao. La plupart de ces déplacés internes a Gao viennent des communes de N’Tillit et Gossi (régions de Gao et Tombouctou) frontalières avec le Burkina Faso.

En effet, des opérations militaires de lutte antiterroriste sont en cours dans cette bande frontalière, menée par les forces armées maliennes (FAMa) et la coalition des groupes armés signataires (GATIA-MSA) avec le soutien du G5 Sahel et de la force Barkhane. Dans les mois de juin et juillet 2018, plusieurs incidents en lien avec ces opérations ont été signalés par diverses sources locales.

De sources communautaires, dans la semaine du 11 au 17 juin 2018, des missions de la coalition GATIA-MSA soutenue par les forces internationales auraient procédé à des arrestations de personnes appartenant à la communauté peulh, présumés terroristes dans la ville de N’Tillit.