Rapport d’activites 2012

Report
from Afrique Verte
Published on 10 Mar 2013 View Original

1) Les spécificités de l’année 2012

Au niveau Financier

L’année 2012 s’est caractérisée par une baisse sensible des ressources due à la clôture des programmes européens : Facilité alimentaire au Mali et au Niger, fin d’octobre 2011, puis CE Food au Burkina à fin décembre 2011.
Par contre, l’AFD a accepté un programme triennal multi pays (2012-2014). La crise alimentaire au Niger et la crise socio politique au Mali nous ont donné l’occasion de réaliser plusieurs programmes d’urgence, grâce aux soutiens de la Coopération française, des Conseil régionaux du Rhône Alpes et du Centre, de la Commune de Maurepas et du CCFD Terre Solidaire.

Les autres programmes en cours se sont poursuivis au Sahel. On note néanmoins la fin du programme d’appui aux transformatrices de céréales depuis octobre 2012, dossier MAE FSP Genre (Burkina Mali Niger 2010-2012). Au final, en 2012, le budget de l’association s’élève à 1.666.600 €. Le bilan 2012 est équilibré.

Au niveau des actions

On note dans les 3 pays un ralentissement des activités d’appui au développement. En mars 2012, les évènements au Mali nous ont obligé à fermer deux zones d’intervention : Tombouctou (gérée par Afrique Verte) et Gao (gérée par Amassa). Par contre, Afrique Verte a initié des actions d’urgence et les a conduites avec succès.

Enfin, les actions d’appui à la commercialisation se sont considérablement développées, avec l’organisation de deux bourses internationales et le renforcement de notre plaidoyer en faveur de la libre circulation des céréales dans la sous région.
Au niveau Institutionnel

L’année a été marquée par la fin du partenariat avec le GRET, suite à l’achèvement de nos projets européens « Facilité alimentaire » au Mali et au Niger. Le partenariat avec Misola au Mali s’est poursuivi sur le projet Conseil régional du Centre à Mopti et sur toutes les actions d’urgence, au Mali et au Niger.
Le partenariat initié avec AGUISSA, en Guinée, à Kankan, depuis avril 2011 s’est poursuivi.
Une rencontre Afrique Verte international a été organisée à Ouagadougou, en décembre 2012, regroupant tous les membres du groupe :
AcSSA, AMASSA, APROSSA et Afrique Verte.
L’association AGUISSA est devenue membre d’Afrique Verte international.

Au niveau communication

L’année a été marquée par les évènements au Mali et par la crise alimentaire au Niger qui ont donné de nombreuses occasions à Afrique Verte de communiquer auprès du public en France, sur les ondes (particulièrement sur RFI) et de renforcer son plaidoyer auprès des décideurs impliqués dans la gestion de la sécurité alimentaire au Sahel.