Mali

Processus de la réforme du secteur de la sécurité et du désarmement de la démobilisation et de la réinsertion (rss-ddr) à Gao : les femmes mobilisées !

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Plus de 200 femmes se sont données rendez-vous dans la salle de conférence du gouvernorat de la région de Gao, ce 18 décembre, en quête d’informations sur la mise en œuvre du processus de la Réforme du Secteur de la Sécurité et du Désarmement de la Démobilisation et de la Réinsertion (RSS-DDR).

Cette journée de campagne est initiée par le bureau régional de la coordination des associations et ONG féminines du Mali (CAFO) et financé par le fonds de consolidation de la paix de la MINUSMA, alloué pour la promotion des initiatives "Genre", et géré par ONU FEMMES. Elle visait à sensibiliser les femmes de la région de Gao, sur la mise en œuvre du processus national de RSS-DDR et le rôle de vecteurs de cohésion qu’elles doivent y jouer.

Cette rencontre a été l’occasion pour les femmes des cercles de Gao, Ansongo et Bourem, de se retrouver pour échanger sur les défis rencontrés sur le terrain et les pistes de solutions pour une prise en compte de leurs préoccupations. Une fierté pour madame Lalla Maiga, Présidente de la coordination régionale de la CAFO. Celle-ci a mis l’accent sur la nécessité d’informer les femmes à tous les niveaux, sur le processus de paix, y compris la sensibilisation sur le processus de RSS et de DDR. « L’initiative de la CAFO est un exemple pour toutes les structures existantes et opérant dans la région de Gao. Elles se sont senties concernées et ont fait appel à la MINUSMA pour s’imprégner du processus afin de mieux percevoir le rôle qu’elles doivent jouer dans le processus de RSS-DDR et de la paix, » a déclaré M. Hamzata Moussa Diallo de la Commission Nationale du Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (CNDDR), représentant le gouverneur de la région de Gao.

Au cours de cette journée, les femmes ont échangé sur quatre thématiques que sont : Le rôle et la place de la femme dans le processus de RSS-DDR et de Cantonnement : difficultés et Solutions ; Comment restaurer la confiance entre les Forces de Défense et de Sécurité, les jeunes, les femmes et les politiques pour renforcer la sécurité dans la région de Gao ? ; Quelles sont les meilleures initiatives basées sur le genre ou actions à considérer pour faire avancer le processus de cantonnement de RSS-DDR ? ; Quelles stratégies mettre en place pour la représentativité des femmes dans le processus de paix ?

Elles se sont ainsi reparties en groupes pour se pencher sur chacune des thématiques, afin de trouver des solutions appropriées qui changeront les données, de façon positive pour une meilleure implication des femmes dans le processus de RSS-DDR. « Les femmes, de par leur poids démographique et leurs places dans la famille, constituent un atout majeur qui peut contribuer à instaurer durablement la paix et la prospérité économique si elles sont bien formées, conscientisées et réellement impliquées dans le processus de paix et de cohésion sociale, » a rappelé Mme Ndeye Yandé Kane, Cheffe intérimaire du Bureau de la MINUSMA à Gao.

En plus de voir intensifiées les campagnes de sensibilisation à tous les niveaux, les participants ont recommandé, à l’issue de la rencontre, l’association massive des femmes et des jeunes à toutes les prises de décisions sur la RSS-DDR et le cantonnement ; la multiplication des opportunités d’échange entre la jeunesse et les forces de défense et de sécurité.