Mali

Pour une meilleure prise en charge de la femme et de l'enfant : L'UNFPA et son partenaire canadien dotent le quartier de Barbé d'une maternité préfabriquée

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Le Secrétaire Général du Ministère de la Santé et du Développement Social et le Représentant Résident par Intérim de l'UNFPA ont procédé, ce jeudi 2 Septembre 2021, à la mise à disposition de la population de Barbé, un quartier de la ville de Mopti, une maternité préfabriquée.

L'objectif de cette infrastructure est de faciliter l'accès des femmes et des filles à des services de santé de qualité. Selon le Représentant Résident par Intérim de l'UNFPA, son organisme entend installer au total 10 maternités préfabriquées en zone humanitaire et remettre des équipements médicaux et de matériels de démonstration culinaire pour 200 centres de santé.

A ces appuis s'ajoutent les mises à disposition de 200 sages-femmes communautaires et 200 motos ambulance pour renforcer le système de référence/évacuation. Cheick Tidiane M'BENGUE poursuit en citant d'autres retombées de ce programme qui regroupe le Ministère de la Santé et du Développement Social, la Coopération canadienne, la Coopération italienne, le Fonds français Muskoka et le Fonds Spotlight Initiative. Les infrastructures allant dans ce sens sur l'ensemble du territoire s'élèvent à près de 900 millions de FCFA.

En recevant cette maternité, les communautés de Barbé représentées par le Conseiller du Chef de Village Youssouf TANGARA, et le 3ème Adjoint au maire de Socoura, Moussa TAMBOURA, ont exprimé leur joie de voir réaliser le maintien des services essentiels de santé dans un contexte de crise sanitaire. Cette maternité préfabriquée de Barbé qui s'inscrit dans la mise en œuvre du 8ème programme de coopération Mali/UNFPA 2020-2024 a coûté près de 140 millions de FCFA. Il convient de souligner que les résultats recherchés sont : zéro décès maternel évitable, zéro besoin non satisfait en planification familiale et zéro Violence basée sur le genre. Pour le Secrétaire Général du Ministère de la Santé et du Développement Social, M. Aly DIOP, Représentant la Ministre en charge de la Santé, il faut tout faire pour qu'aucune femme ne meurt plus en donnant la vie. C'est pourquoi, les plus hautes autorités apprécient les efforts consentis par les PTF dans le cadre de l'amélioration de la santé des communautés surtout dans la lutte contre la mortalité maternelle et néonatale. C'est d'ailleurs un projet qui cadre avec les objectifs du Plan Décennal de Développement Socio- Sanitaire. Pour M. DIOP, le taux de mortalité maternelle qui est de 325 pour 100 mille naissances vivantes de l'EDSM VI 2018 pourrait diminuer avec l'amélioration du plateau technique. Le Représentant de Mme le Ministre a salué le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) pour ces précieux locaux qui vont permettre aux femmes d'accoucher dans de meilleures conditions. La coupure du ruban symbolique et la visite guidée des 4 contenairs et des latrines ont mis fin à cette cérémonie. Le Secrétaire Général était accompagné à l'occasion par le chef de Cabinet du ministère, Dr AHMED Baba et des membres du Cabinet et du Secrétariat Général du Ministère de la santé et du Développement Social ainsi que le Directeur Général de la Santé et de l'Hygiène Publique.

Ccom MSDS