Mali + 2 more

Point sur la situation alimentaire au Sahel (PSA) Bulletin mensuel d’information sur le prix des céréales : Niger - Mali - Burkina Faso - Suivi de campagne n° 243 – juillet 2021

Attachments

Début juillet, la tendance générale de l’évolution des prix des céréales est variable au Niger, stable au Mali et au Burkina.

Synthèse par pays :

  • Au Niger l’évolution des prix est variable selon les produits. Elle est à la hausse pour le maïs, à la stabilité pour le riz, variable pour le mil et le sorgho. Les hausses ont été enregistrées pour : i) le mil à Zinder (4%), Maradi et Dosso (+2%) ; ii) le sorgho à Zinder (+12%), Tillabéry (+11%) et Niamey (+5%) ; et iii) le maïs à Tillabéry (+13%), Niamey (+9%), Zinder (+6%), Maradi (+4%) et Dosso (+2%). Ailleurs les prix restent stables, aucune baisse n’a été observée sur aucun marché

  • Au Mali l’évolution des prix des céréales est marquée globalement par une stabilité ponctuée de quelques cas de hausse et un seul cas de baisse. Les hausses ont été observées pour : i) le mil à Mopti (+3%) ; ii) le maïs à Bamako (+11%), à Sikasso (+6%) et à Kayes (+3%) ; iii) le riz importé à Sikasso (+9%) ; et iv) le riz local à Sikasso (+7%). Un seul cas de baisse a été observé sur le marché de Kayes pour le mil (-3%). Ailleurs, les prix sont restés stables pour toutes les spéculations. Rappelons que le maïs continue d’être absent à Mopti et Ségou, de même que le riz importé à Tombouctou.

  • Au Burkina l’évolution des prix des céréales est à la stabilité pour le riz, le mil et le sorgho, et variable pour le maïs. Quelques variations à la baisse et à la hausse sont observées sur certains marchés. Les hausses ont été enregistrées uniquement pour le maïs à Fada (+5%) et à Pouytenga (+3%). Les baisses ont été enregistrés pour : i) le mil à Nouna (-3%), ii) le sorgho à Fada (-5%) et Ouagadougou (-3%) et iii) le maïs à Bobo et Dédougou (-3%). Ailleurs, les prix restent stables.