Mali

Point de presse de la MINUSMA du 29 juillet 2021

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published

Attachments

Porte-parole : Myriam Dessables

Bienvenus chers confrères, bienvenus à toutes et à tous au point presse de la MINUSMA et merci pour votre participation. Bonjour également aux auditeurs et auditrices de Mikado FM qui nous écoutent et merci pour votre fidélité.

Tentative d’agression à l’arme blanche contre le Président de la transition

Le 20 juillet, la MINUSMA ainsi que les autres membres du Comité local de suivi de la transition ont condamné fermement la tentative d'agression à l’arme blanche contre le Président de la transition, le Colonel Assimi Goïta, lors de la célébration de la fête de la Tabaski.

Par ailleurs, la MINUSMA a salué l’ouverture d’une enquête judicaire suite au décès en détention de l’auteur de l’agression contre le Président de la transition, et a exprimé sa disponibilité pour apporter son assistance aux autorités nationales dans cette enquête. La MINUSMA a réitéré son soutien constant aux efforts de l’Etat malien pour promouvoir les droits de l’homme et la lutte contre l’impunité.

Activités de la haute direction de la MINUSMA

Visites à Ménaka et Gao pour soutenir les Casques bleus

Les 19 et 20 juillet dernier, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies, El-Ghassim WANE s’est rendu à Ménaka pour fêter la Tabaski auprès des Casques bleus déployés dans la région. Au retour, il a effectué une escale à Gao le 21 juillet, où il a eu des entretiens groupés avec plusieurs contingents des Casques bleus déployés dans la région et leur a présenté ses encouragements et félicitations pour leur contribution à la paix au Mali, malgré les difficultés du terrain. Le RSSG a aussi présenté ses condoléances aux contingents qui ont perdu des soldats et exprimé sa compassion pour les Casques bleus blessés dans la région.

Rencontre avec le Commandant sortant de la Force conjointe du G5 Sahel

Le 21 juillet, le RSSG WANE et le Commandant de la Force de la MINUSMA, le Général Dennis GYLLENSPORRE, ont rencontré le Commandant sortant de la Force conjointe du G5 Sahel, le Général Oumarou NAMATA qui a salué le soutien logistique de la MINUSMA et des partenaires. Il a plaidé pour davantage de ressources et de modalités de financement durable pour le G5.

Rencontre avec le nouveau Chef du Secrétariat permanent du cadre politique de gestion de la crise au centre

Le 22 juillet, le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU, El-Ghassim WANE a rencontré le nouveau Chef du Secrétariat permanent du cadre politique de gestion de la crise au centre, le Professeur Mohamed Lamine HAIDARA qui a exprimé sa volonté de revitaliser le Secrétariat. Pour sa part, M. WANE a promis le plein soutien de la MINUSMA à cette entreprise et rappelé que les acteurs nationaux étaient les mieux placés pour relever les défis de la paix et de la sécurité au Mali.

Echanges avec une délégation de la localité d’Aguelhok

Le 26 juillet M. WANE a rencontré une délégation de la localité d’Aguelhok pour discuter des préoccupations des populations locales. M. WANE s’est félicité de cette rencontre constructive avec la délégation. « L’échange nous a permis de nous accorder sur la nécessité d’identifier des solutions pratiques, faisables qui permettent d’améliorer la sécurité à Aguelhok et évidemment d’améliorer aussi la situation de la population. », a dit le Chef de la MINUSMA.

Travaux de la 44ème session du CSA

Le 27 juillet, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies, M. El Ghassim WANE a pris part aux travaux de la 44ème session du CSA au quartier général de la MINUSMA. « Je forme l’espoir que l’engagement renouvelé des parties se traduise rapidement par des actes concrets pour le bien du Mali et de son peuple. La paix est un impératif, elle ne peut attendre davantage. » a-t-il déclaré.

Rencontre avec le Représentant du Fonds Monétaire International

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies et Chef de la MINUSMA, El-Ghassim WANE, a rencontré hier le Représentant du Fonds Monétaire International au Mali, René TAPSOBA. Le Chef de la MINUSMA a souligné que l’action de la Mission des Nations Unies au Mali était complémentaire aux engagements politiques et sécuritaires et du rôle à plus long terme du FMI dans le renforcement des institutions et la promotion du développement économique. M. TAPSOBA a reconnu la nécessité d’accroître la collaboration entre les deux parties et a présenté les activités du FMI, notamment la fourniture d’urgence de 200 millions de dollars l’année dernière pour aider le Mali à faire face à la crise due au COVID-19.

Point de situation sur la pandémie du Covid-19

Point de situation de la MINUSMA

Comme nous le faisons régulièrement en toute transparence, voici un point sur la situation du Covid-19 au sein de la MINUSMA, qui nous préoccupe, tout comme l’évolution dans le pays. A ce jour, la MINUSMA compte deux cas actifs dans le pays, isolés et qui reçoivent les soins appropriés. Nous restons vigilants et poursuivons nos efforts pour empêcher la propagation du virus dans le pays.

Présentation du nouveau mandat de la MINUSMA

Le 15 juillet, la MINUSMA a organisé deux ateliers distincts à Bamako pour présenter la résolution 2584 (2021) du Conseil de sécurité sur le Mali afin d'améliorer la compréhension des organisations de la société civile et des médias locaux sur les priorités stratégiques de la Mission et d’insuffler une nouvelle dynamique à l’interaction avec les Maliens.

La première session organisée par le Bureau de la Communication Stratégique et de l’Information publique a enregistré la participation d’une cinquantaine de journalistes issus des médias classiques et des plateformes digitales. Le deuxième atelier, consacré aux représentants de la société civile a rassemblé des responsables d'associations de femmes et de jeunes, des chefs religieux et traditionnels, des associations culturelles et régionales, des communicateurs traditionnels, des militants des droits de l'homme, et des représentants d'associations de personnes vivant avec un handicap. Les participants ont eu des échanges avec les deux adjoints du Représentant spécial du Secrétaire général, Joanne ADAMSON et Alain NOUDEHOU, les chefs de section et/ou les experts de la Mission en matière de RSS/DDR, de médiation, d'assistance électorale, d’affaires politiques, de droits de l’homme, de justice, ainsi qu'avec les représentants de la Force et d'UNPOL qui étaient présents.

Appui aux communautés

Séances de sensibilisation sur la gestion des affaires locales à Koro et à Lanfiala

Dans le cadre du Projet à Impact Rapide (QIP) "Restitution publique de la gestion des affaires locales dans 20 communes touchées par la crise dans la région de Ségou" une équipe de l'Agence de Développement Régionale (ADR) appuyée par la Division des Affaires Civiles (DAC), a facilité, le 15 juillet, une séance de sensibilisation publique dans la commune de Lanfiala, cercle de Tominian, région de San. 44 personnes dont 8 femmes ont participé à cet exercice. L'événement a porté sur la présentation par le conseil municipal de ses principales réalisations en matière de gestion des affaires communales au cours de l'exercice 2020.

Formation des acteurs communaux sur leurs rôles/responsabilités

Les 20 et 21 juillet, l'ADR de Ségou a organisé une formation pour les acteurs communaux à Lanfiala (cercle de Tominian) dans le cadre de la mise en œuvre du QIP, soutenu par la DAC "Formation des acteurs communaux sur leurs rôles/responsabilités, les droits et les devoirs du citoyen dans 20 communes affectées par la crise dans la région de Ségou". Cet événement a réuni 44 participants, dont 8 femmes. Financé à hauteur de 21 972 450 Fcfa, des formations similaires seront mises en œuvre dans d'autres municipalités de la région de Ségou.

Le 26 juillet, c’était au tour du Conseil Régional de la Société Civile de Mopti d’organiser une séance de sensibilisation publique sur la gestion des affaires locales à Koro dans la région de Bandiagara. Environ 80 personnes, dont 25 femmes, ont participé à la réunion, qui était présidée par le maire de Koro et comprenait des membres du Conseil municipal, des chefs de village, des responsables de services gouvernementaux décentralisés, des chefs religieux, des femmes et des jeunes leaders.

Lancement du QIP de construction de la maison de la société civile à Ménaka

Le 27 juillet, la Division des affaires Civiles (DAC) a officiellement lancé le projet à impact rapide (QIP) de construction de la maison de la société civile à Ménaka ville pour un montant total de 24 998 165 FCFA en présence du Directeur de cabinet du Gouverneur de Ménaka, des représentants des autorités locales et de la société civile y compris les jeunes et les femmes. Les représentants de la société civile, présents à la cérémonie ont exprimé leur volonté d’entreprendre un contrôle citoyen fort et bien organisé dans le cadre des pratiques de bonne gouvernance à travers ce projet qui permettra à toutes les tendances de la société civile de se concerter autour de la cohésion sociale et de l’instauration d’une paix durable dans la région.

Affaires Judicaires et Pénitentiaires

Célébration de la Journée internationale Nelson Mandela à Bamako et Tombouctou

Le 19 juillet, la section des affaires judiciaires et pénitentiaires de la MINUSMA (SAJP) a commémoré la "Journée internationale Nelson Mandela" auprès des personnes détenues et du personnel pénitentiaire de la Maison d’arrêt et de correction (MAC) de Tombouctou ainsi que dans les deux centres de détention de Bamako pour femmes et mineurs Bollé. Cette année, le thème était « Action contre la pauvreté » en souvenir du leadership et du sacrifice de Nelson Mandela. La section a effectué une visite des lieux et remis aux 118 détenues femmes et filles du Centre Bollé Femmes, plusieurs sacs de vivres ainsi que des pagnes et des jouets aux femmes enceintes et enfants incarcérés avec leurs mères. Au Centre Bollé mineur, des vivres et des équipements sportifs ont également été remis au profit des 120 enfants et adolescents détenus. A Tombouctou, les échanges et les visites ont pris fin avec la remise de vivres et de trois moutons au profit de 60 détenus de la MAC pour célébrer la Tabaski.

Droits de l’Homme et Protection

L'Expert indépendant sur la situation des droits de l'homme au Mali, M. Alioune TINE effectue une mission de deux semaines dans le pays, du 25 juillet au 5 août 2021. Au cours de cette sixième visite officielle, l'Expert indépendant rencontrera les autorités politiques, administratives et judiciaires, ainsi que des organisations de la société civile. Il interagira également avec les membres du corps diplomatique accrédité au Mali, et effectuera des missions sur le terrain, notamment à Gao et Ségou, pour rencontrer les autorités locales administratives, traditionnelles et religieuses. La visite permettra à M. TINE de préparer son rapport sur le Mali, qui sera présenté au Conseil des droits de l'homme en mars 2022.

Activités de la Police de la MINUSMA - UNPOL

Renforcement des capacités des forces de sécurité

Du 1er au 26 juillet, UNPOL a formé 292 agents des forces de sécurité malienne dans les régions de Mopti, Gao, Tombouctou et Kidal. Les modules de formation portaient sur le trafic illicite des biens culturels et des œuvres d’arts ainsi que la circulation routière.

Activités opérationnelles et appui aux populations

Au cours des deux dernières semaines, 186 patrouilles ont été effectuées et trois escortes afin de permettre aux populations de vaquer paisiblement à leurs occupations.

Le 23 juillet, le Réseau des femmes de UNPOL de Mopti a organisé une cérémonie de remise de don de 200 kg de graines d’arachides d’une valeur de 150.000 Fcfa, financé sur fonds propres des membres, au profit de l’Association des femmes handicapées de Sévaré. Cette initiative va permettre à ces femmes de gagner leur vie par leurs propres moyens et ainsi devenir indépendantes en transformant l’arachide en pâte pour la vente.

Le 26 juillet, le bataillon du Niger d’UNPOL a effectué une remise de lot de médicaments à la population de Ménaka suite à l’inondation survenue le 23 juillet dernier dans le quartier de Touloup et le village de Tinfatimata. L’objectif visé par cette opération est d’aider les 495 familles sinistrées.

Activités de la Force de la MINUSMA

Protection des civils

Dans l’exercice de son mandat de protection des civils, le 24 juillet la Force de la MINUSMA a déjoué une attaque contre la population dans le cercle de Bandiagara. Le 24 juillet vers midi des éléments armés ont attaqué le village de KASSA, à 6 km à l'ouest de Bandiagara, commune de Docoumbo commune, cercle de Bandiagara. Les FDSM ont intervenu et la MINUSMA a immédiatement déployé ses hélicoptères pour sécuriser la zone. Cette intervention a mis les assaillants en fuite.

Le 22 juillet 2021, le Lieutenant Général Dennis Gyllensporre, Commandant de la Force de la MINUSMA a effectué une visite dans la localité de Petaka, dans la région de Douentza, dans le cadre de l’opération de protection Beaver, exécutée par les Casques bleus togolais.

Une réunion de l’Instance de Coordination Militaire au Mali (ICMM) s’est tenue le 8 juillet 2021 au quartier général de la MINUSMA à Bamako en présence du Commandant de la Force Barkhane, du Commandant de la Force de la MINUSMA, du CEMGA FAMa, de l’adjoint au Commandant de l’EUTM et du Commandant de la Force du G5- Sahel et son adjoint. La rencontre a permis la signature de deux feuilles de route respectivement sur la Communication opérationnelle et la formation sur l’instruction sur le tir de combat (ISTC) des FAMa. La situation sécuritaire ainsi que les opérations en cours des différentes forces ont également été abordées.

En termes de formation, le programme d’entrainement établi au profit des militaires du BAR (Bataillon des Forces Armées Reconstituées) se poursuit. Cette série de formations, est dispensée par les Casques bleus guinéens, dans le secteur Nord, à une fréquence de deux matinées hebdomadaires pendant six mois.

Soutien aux FAMa

Durant ces trois dernières semaines, la MINUSMA a soutenu les FAMa par l’évacuation de certains de ses personnels blessés après des attaques de mines ou engin explosif improvisé (EEI). Deux évacuations sanitaires ont été effectuées par la MINUSMA au profit des FAMa respectivement les 19 et le 23 juillet 2021 dans les environs de Douentza. Au total huit (8) soldats des FAMa blessés ont été évacués vers les hôpitaux pour des soins d’urgence.

Incidents

Dans la journée du 28 juillet, la Force de la MINUSMA a repoussé vigoureusement deux attaques visant ses patrouilles. La première s’est déroulée à Kidal, au cours de laquelle un véhicule blindé a été endommagé et aucune victime n’est à déplorer.

La seconde attaque repoussée a eu lieu au nord de Douentza dans une zone où la MINUSMA avait désamorcé plus tôt dans la journée un engin explosif improvisé. La réaction vigoureuse de la Force de la MINUSMA a permis d’éviter toute perte en vie humaine.

Durant les trois dernières semaines la MINUSMA a fait l’objet de 15 attaques hostiles dont 11 aux engins explosifs improvisés à Kidal, Bandiagara, Tessalit, Gao, Aguelhok, Douentza et 4 au mortier à Aguelhok et Ménaka.

Ces actes hostiles contre la MINUSMA ont blessé 15 membres du personnel de la Mission et un enfant et causé d’importants dégâts matériels.

La résurgence de ces attaques ne détournera pas la MINUSMA dans l’exécution de son mandat et dans ses efforts pour la protection des populations civiles et la paix au Mali.

Ces incidents prouvent à suffisance l’impérieuse nécessité de la mise de l’Accord pour la paix et la réconciliation qui demande l’engagement total de toutes les parties.