Mali

Point de presse de la MINUSMA du 26 août 2021

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published

Porte-parole : Olivier Salgado

Bienvenus chers confrères, bienvenus à toutes et à tous au point presse de la MINUSMA et merci pour votre participation. Bonjour également aux auditeurs et auditrices de Mikado FM qui nous écoutent et merci pour votre fidélité. Aujourd’hui nous accueillons Samba Tall, Directeur de notre Division SSR-DDR. Il nous parlera de la première patrouille du Bataillon des FAMa reconstituées à Gao et Tombouctou. Une réalisation d’une des grandes attentes de la population depuis que le processus a été lancé en 2019. Il reviendra sur l’appui apporté aux Bataillons de Kidal et de Ménaka en vue de leur opérationnalisation.

MINUSMA

Activité du Comité de suivi de la Transition

Ces derniers jours, le RSSG a poursuivi sa série de rencontres avec les autorités nationales et les partis politiques, tant à son niveau que dans le cadre du Comité local de suivi de la transition, qui comprend, outre la MINUSMA, la CEDEAO et l’UA. Ces rencontres, participent aux efforts déployés pour accompagner la transition au Mali et en assurer l’aboutissement dans les délais convenus par les Maliens, entre eux et leurs partenaires.

L’importance que revêt le parachèvement de la transition à temps a été clairement affirmée par le Conseil de sécurité, et la MINUSMA ne peut que saluer la réaffirmation par les autorités maliennes de leur détermination à atteindre cet objectif, y compris lors de l’atelier conjoint tenu le 9 août 2021 pour identifier les synergies entre la résolution 2584, qui a renouvelé notre Mandat, et le Plan d’action du Gouvernement.

Dans ce contexte, notre rôle, et c’est ce à quoi travaille la MINUSMA de concert avec la CEDEAO et l’UA, est d’encourager les acteurs politiques maliens à trouver un terrain de consensus sur les mesures à prendre pour assurer l’organisation des élections en février 2022 et le retour à une vie constitutionnelle normale.

La MINUSMA est fortement engagée dans la fourniture de l’appui requis pour le bon déroulement des élections. Un soutien qui comporte plusieurs volets: mise à disposition d’une expertise technique, appui à la sécurisation des élections en coordination avec les FDSM, assistance logistique, et mobilisation des ressources financières requises.

Rencontre avec l’Ambassadeur du Tchad

Le 19 août, le RSSG WANE a rencontré l'ambassadeur du Tchad au Mali, dans le cadre de ses rencontres régulières avec la communauté internationale. M. WANE a saisi de cette occasion pour exprimer la gratitude de la Mission au Tchad pour sa contribution essentielle à la MINUSMA et le professionnalisme de son contingent, malgré les conditions difficiles dans lesquelles il opère à Tessalit, Kidal et Aguelhok.

Réunion du Comité technique de sécurité

Le 19 août, s’est tenue la Réunion du Comité technique de sécurité présidée par le Commandant de la Force de la MINUSMA. Elle regroupait les parties signataires et les présidents des commissions nationales de DDR et d'intégration.

A cette occasion, la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) a confirmé sa volonté de soumettre les listes de ses combattants au processus du DDR accéléré (A-DDR), afin d'atteindre l’objectif global de 3.000 combattants intégrés. Les participants ont également pris note des résultats des projections des bataillons armés reconstitués, notant que la composition du Bataillon de Kidal était conforme à la "règle du tiers", selon laquelle les éléments de chaque partie signataire constituent un tiers du bataillon.

Visites de terrain du Commandant de la Force

Le 15 août, le Général Dennis GYLLENSPORRE a effectué une visite de terrain pour soutenir les Casques bleus de l'unité du Royaume-Uni qui est actuellement déployée dans la région d'Ouattagouna. Du 13 au 14 août, il s’est rendu à Tessalit, Aguelhok et Kidal, afin de s’enquérir de la situation sécuritaire et opérationnelle dans cette zone.

À Aguelhok, il a exprimé sa fierté au sujet du comportement du détachement tchadien, qui à chaque fois à fait preuve de réactivité et de grande détermination face aux attaques terroristes. Dans la région de Ouattagouna, escorté par la compagnie de force spéciale jordanienne, il a rencontré sur le terrain les casques bleus nigériens et britanniques pour constater personnellement l’impact de leur présence sur la sécurisation des populations locales.

Enfin, les 17 et 18 août, le nouveau Chef d’Etat-major de la MINUSMA, le Général de brigade Philippe POTTIER a effectué sa première visite de terrain dans le Centre, à Mopti et Douentza, afin de prendre le pouls du terrain et mieux appréhender les enjeux dans cette région.

Point de situation sur la pandémie du Covid-19

Point de situation de la MINUSMA

Pour la deuxième semaine consécutive, la MINUSMA ne compte actuellement aucun cas positif actif au Mali. Nous restons vigilants et poursuivons nos efforts pour empêcher la propagation du virus dans le pays.

Appui à la riposte nationale contre le Covid

Un laboratoire de test de dépistage Covid-19 à Mopti

Mardi 24 août, la MINUSMA a remis à l’administration de l’hôpital Sominè Dolo de Mopti, les nouveaux locaux qui abritent un laboratoire de test de réaction de polymérisation en chaine (PCR). A travers son programme de projets à impact rapide (QIP), la MINUSMA a financé ce projet à hauteur de 22 300 000 FCFA pour rapprocher le diagnostic biologique de la COVID 19 des usagers du centre et même des régions du nord plus proches de Mopti que de la capitale malienne.

Ce nouveau laboratoire vient considérablement réduire le délai d’obtention des résultats de dépistage qui ne se faisait jusque-là que dans quatre laboratoires du pays, tous situés dans la capitale à Bamako.

Appui aux autorités et aux institutions

Nettoyage de l’aéroport de Tombouctou par la MINUSMA et l’ASMA

Hier le 25 août, le Bureau régional de la MINUSMA a organisé une journée de nettoyage à l’aéroport de Tombouctou. Objectif contribuer à maintenir un environnement propre pour faciliter le trafic aérien en sécurité.

Cette activité d’assainissement concernait toutes les zones aéroportuaires avec la participation de tous les acteurs de l'aéroport, y compris de l’Agence Aéroportuaire du Mali ASMA SA, des représentants des unités militaires, du personnel civil international et national de la MINUSMA. Cette action s’inscrit le cadre de la Politique environnementale des Nations Unies pour les missions sur le terrain. L'aéroport est l'un des points d'accès au camp des Nations Unies et à la ville de Tombouctou.

Formation des acteurs du développement local

Du 16 au 17 août, la MINUSMA a financé l’organisation d’une session de formation pour 64 acteurs communaux à Ouan dans la région de San, sur leurs responsabilités et devoirs en tant qu'autorités communales pour fournir des services.

Le rôle de la société civile malienne dans son engagement constructif, dans le soutien à l'établissement d'une société démocratique et pacifique, dans le respect des lois, des normes et des devoirs civiques établis a également été abordé.

Appui aux examens du diplôme d'études fondamentales

Du 13 au 27 août dans le centre du pays, la MINUSMA et les représentants des agences, fonds et programmes des Nations Unies ont soutenu le lancement des examens pour le Diplôme d'études fondamentales (DEF). Cet appui permet aux élèves de la région de ne pas rester en marge des examens

Les copies ont été livrées par hélicoptère dans les zones difficiles d’accès. Dans cette période, les 5 454 candidats de l’Académie passeront l'examen dans 65 centres différents. Les préfets, ainsi que les personnels en charge de l’organisation, ont également bénéficié des moyens de transport de la MINUSMA pour se rendre dans les Centres d’examen et témoigner du lancement des examens.

Appui au processus électoral

La MINUSMA poursuit son soutien aux acteurs électoraux pour renforcer leurs capacités et créer un environnement électoral propice. Dans ce contexte, une expertise nationale et internationale a été mise à la disposition de la Cour Constitutionnelle (CC) et du Conseil National de Transition (CNT) par la MINUSMA, pour renforcer les capacités de leurs membres.

Ainsi, cette semaine le 24 août, le CNT a démarré ses séances d’échange avec les consultants, afin de permettre aux membres des commissions des lois et de l’administration territoriale de travailler dès maintenant sur les textes juridiques et les projets de lois qui seront soumis au CNT dans le cadre des réformes prévues.

Appui au secteur de la justice

Appui aux autorités maliennes à la réforme du Code de procédure pénal

Le 16 août, la MINUSMA a poursuivi la présentation de la note technique des Nations Unies compilant les suggestions et les recommandations sur le Projet de réforme du Code de procédure pénale devant la Commission permanente législative du ministère de la Justice et des droits de l’Homme.

La note est le fruit d’un travail conjoint de plusieurs mois entre la MINUSMA, ONUDC, UNICEF, ONU Femmes et le PNUD et repose sur les standards internationaux. Cette action s’inscrit dans le cadre de l’appui à l’Etat malien dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation.

Droits de l’Homme et Protection

Le 19 août à Gao, la MINUSMA a sensibilisé 33 personnels de la Garde nationale aux droits de l'homme et au droit humanitaire international. La session s'est particulièrement concentrée sur les principes des droits de l'homme et les éléments pratiques des droits fondamentaux des personnes arrêtées et détenues par les éléments de la Garde nationale dans le contexte des conflits armés.

Dialogue et réconciliation

Formation de formateurs sur la prévention des conflits à Ménaka

Elle a eu lieu du 17 au 19 août à Ménaka et portait l'analyse des conflits et la médiation. La session visait à permettre aux acteurs locaux d'améliorer leurs compétences dans les techniques d'animation des sessions de formation par les pairs et des exercices de dialogue et de médiation dans leurs communautés respectives. Les participants ont été sensibilisés sur les rôles et responsabilités des membres de l'ERAR (Equipe Régionale d’Appui à la Réconciliation) et des CCR (Comités Communaux d’Appui à la Réconciliation). Ont été abordés les méthodes de conduite des dialogues communautaires, la médiation comme mode de gestion des conflits qui complète les pratiques coutumières.

Appui aux communautés

Appui à la réponse humanitaire à Farabougou

La MINUSMA a acheminé près de 26 tonnes de vivres à la population de Farabougou suite à une demande d’appui du Gouvernement soutenue par la communauté humanitaire.

Cet appui exceptionnel a permis d’éviter une catastrophe humanitaire. Le village et ses environs reste inaccessible aux acteurs humanitaires pendant la saison des pluies.

Lancement d’un projet communautaire d’élevage

Le 18 août à Mopti, un projet de gestion de l'élevage pour le cercle de Djenne a été lancé. Le projet initié par la FAO et la MINUSMA appuiera le balisage de 225 km de pistes de transhumance allant de la Mauritanie au Burkina Faso en passant par le centre du Mali.

Il comprend aussi la construction de 3 puits et la création de 70 hectares de pâturage, ainsi que la création et le renforcement d'entités gérant ces infrastructures.

Préservation du patrimoine à Tombouctou

Du 16 au 18 août, la MINUSMA a facilité la visite de l'UNESCO à Tombouctou afin de visiter le Monument Al Farouk en cours de réhabilitation grâce à un financement de la MINUSMA ainsi que la Mission Culturelle de Tombouctou.

Soutien à la jeunesse malienne pour la réussite du processus de paix

Le 24 août La Division des Affaires Civiles de la MINUSMA en collaboration avec la Coalition Dettes et Développement et la Jeune Chambre International du Mali ont lancé la deuxième phase du projet : « Campagne de sensibilisation pour la pleine participation de la société civile au renforcement de la gouvernance locale, à la citoyenneté responsable et à l’engagement dans la consolidation de la paix ».

Le coup d’envoi officiel a été donné par le Secrétaire général du ministère de la Refondation de l’Etat chargé des relations avec les institutions, M. Abraham BENGALY.

Appui aux médias

Traiter l’information à caractère judiciaire

Du 24 au 28 août, la MINUSMA organise à Ménaka un atelier sur les règles d’éthique et de déontologie journalistique en particulier sur l’information à caractère judiciaire au bénéfice de 15 animateurs des radios et communicateurs traditionnels.

Prévention de l'extrémisme violent

Du 17 au 19 août à Mopti, l’UNESCO et la MINUSMA, en collaboration avec la Maison de la Presse du Mali et l’URTEL-Mopti, ont organisé un atelier visant le renforcement des capacités de 45 acteurs des médias du Centre sur la prévention de l'extrémisme violent et la promotion de la liberté de la presse.

Activités de la Force de la MINUSMA

Signature d’un accord de partenariat entre l’OIF et la MINUSMA pour renforcer l’enseignement du français aux Casques bleus déployés au Mali.

Le 20 août, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et la MINUSMA ont signé un accord de partenariat afin de mettre en œuvre un projet visant à renforcer le dispositif d’enseignement du français pour le personnel militaire de la Mission. Sur les théâtres francophones, la maîtrise du français contribue à la performance des opérations, l'insertion au sein de la mission, l'interopérabilité entre les contingents, ainsi que les interactions avec les populations et autorités locales pour la réalisation de tâches de proximité et de consolidation de la paix. Ce projet est une action pilote qui pourrait, à terme, être étendue au personnel de police et civil de la MINUSMA ou être dupliquée dans d’autres opérations de maintien de la paix en environnement francophone.

Soutien aux FAMa et à la population

Suite à la terrible attaque subie par les FMSD le 19 août à proximité de Boni, la MINUSMA est intervenue sans délai à leur profit en procédant à plusieurs évacuations de blessés par hélicoptère.

En étroite coordination avec les Forces Armées Maliennes (FAMa) de la cinquième région, la MINUSMA a soutenu une délégation politique du ministère de l'Administration territoriale et de la Décentralisation conduite par son ministre, le Colonel Abdoulaye Maiga, au village d'Agouni dans la région de Taoudéni, pour assister à une réunion avec le gouverneur de Taoudeni et des représentants des organisations de la société civile et des groupes armés signataires de l'accord de paix, les 11 et 12 août.

La Force de la MINUSMa a directement contribué à la sécurisation de cette réunion en conduisant une opération complexe combinant escorte par voie terrestre et manœuvre héliportée.

Opérationnel

Les opérations de sécurisation de la MINUSMA se poursuivent dans toutes les régions où les Casques bleus sont déployés. Quelques mises à jour :

Opération Beaver (Castor). L’opération Beaver démarrée le 17 juillet se poursuit dans le secteur centre. Elle a pour objectif de contribuer à la protection de la population civile de Petaka qui est régulièrement menacée.

Opération MAKARA. Suite à l’attaque terroriste contre les citoyens de la commune d’Ouattagouna, la phase 2 de l'opération MAKARA a été lancée et progresse normalement. Les derniers préparatifs sont en cours pour continuer de soutenir es Unités de l’intervention mobile (MTF) dans la région d'Ouattagouna en soutien aux FAMa, afin de protéger la population locale des assaillants armés et éviter la récurrence d'attaques meurtrières dans la région.

Opération WASA 2. Dans le village de Kabara, des patrouilles conjointes incluant UNPOL
et des piliers civils sont menées, dans le cadre de l’opération WASA 2, notamment pour montrer la présence de la MINUSMA, d'interagir et renforcer les liens avec les partenaires locaux et la population.

Autres Opérations en cours

Opération Sira. Dans le secteur Nord à Kidal,une mission de formation au profit du Bataillon de l’Armée Reconstituée (BAR) visant à favoriser son l'opérationnalisation et d’en faire au plus vite un acteur incontournable de la protection de la population locale, afin de garantir les conditions du retour de l’autorité de l’État à Kidal et de permettre la fourniture des services sociaux de base.

Opération Seka. Elle se poursuit et a permis d’ériger des checkpoints ponctuels dans plusieurs localités dans la région, sur l’axe Gao-Ansongo-Labbezanga en plus des patrouilles de reconnaissance et de dissuasion qu’elle effectue régulièrement. L’objectif visé est le renforcement de la sécurité sur cet axe majeur et de gêner au maximum la liberté de mouvement des groupes armés terroristes.

Ménaka sans armes. L’objectif est de contrôler et d’interdire la circulation des armes dans la région de Ménaka. Les patrouilles conjointes avec les FAMa dans la localité de Ménaka et dans ses environs ont été intensifiées.

Dans le secteur Centre, l’opération Buffalo Wet se déploie normalement et vise à contrer à la fois la résurgence des violences intercommunautaires et les attaques terroristes.

Au total, au cours des deux dernièress semaines et sur l’ensemble de sa zone d’opération, la Force a mené près de 890 patrouilles. Ces patrouilles, aussi bien terrestres qu’aériennes, contribuent à réduire les violences et rassurer les populations dans les zones où les tensions communautaires et des attaques armées sont signalées.

Incidents

  • Ce matin, un blindé de la MINUSMA a heurté une mine aux alentours de Aguelhok. Pas de victime à déplorer.

  • Le 20 août, un véhicule d’un convoi logistique de la force allant de Gao vers Tessalit, a heurté un engin explosif près du village de Tarkint, à environ 140 km au nord-est de Gao. Quatre soldats de la paix ont été blessés et évacués vers l'hôpital de niveau 2 de la MINUSMA à Gao.

  • Le 14 août 21, un véhicule d’une patrouille régulière a heurté un engin explosif à 2,5 km à l'est du camp d’Aguelhok. L’incident a causé quelques dégâts matériels.