Mali

Point de presse de la MINUSMA du 22 avril 2021

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Porte-parole : Olivier Salgado

Bienvenus chers confrères, bienvenus à toutes et à tous au point presse de la MINUSMA et merci pour votre participation. Bonjour également aux auditeurs et auditrices de Mikado FM qui nous écoutent et merci pour votre fidélité.

Nous recevons ce matin, Mme Loubna Benhayoune, Directrice de la section Stabilisation et Relèvement qui fera un point sur les derniers développements concernant sa Section, c’est-à-dire les activités de stabilisations et de relèvement. Son emploi du temps est très chargé aujourd’hui, voilà pourquoi je lui donne la parole sans plus attendre.

Hommage aux Casques bleus tombés à Aguelhok

Le 16 avril, la MINUSMA a rendu hommages aux 4 Casques bleus tchadiens morts au combat le 2 avril dernier à Aguelhok, alors qu’ils repoussaient l’attaque complexe perpétrée contre le camp de la Mission des Nations Unies. Plusieurs dignitaires de l’ONU, des Républiques du Tchad et du Mali ainsi que la hiérarchie militaire et les représentants des frères d’arme de ces soldats de la paix étaient présents à la place d’arme du Quartier général de la MINUSMA à Bamako pour leur rendre un dernier hommage.

Assassinat du président de la CMA

La Médiation Internationale à travers un communiqué, a condamné avec la dernière énergie, l’assassinat le 13 avril, de Monsieur Sidi Brahim Ould Sidatt, chef de la délégation de la CMA au Comité de Suivi de l’Accord (CSA) et Président en exercice de la CMA. Elle a demandé aux autorités maliennes de prendre toutes les dispositions nécessaires afin que les auteurs de ce crime odieux soient traduits devant la justice.

La Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général Mme Adamson a également présenté ses condoléances au porte-parole de la CMA et a indiqué la disponibilité de la Mission à assister les autorités maliennes pour les besoins de l’enquête.

Point de situation sur la pandémie du Covid-19

Point de situation de la MINUSMA

  • La MINUSMA compte dans ses rangs à ce jour 42 cas actifs dans le pays. Ils sont tous isolés et reçoivent les soins médicaux appropriés. Le nombre total de membres du personnel de la MINUSMA touchés par la COVID-19 est passé à 802 au total.

Appui aux médias

Le 15 avril, la MINUSMA à travers son Bureau de la Communication a remis du matériel de prévention COVID-19 à 33 radios de proximité de la région de Gao. Cet appui de la MINUSMA aux médias du Mali s’est fait à travers le ministère de la communication et la maison de la presse du Mali.

RSS – DDR

Appui au processus de cantonnement

La MINUSMA a financé la réhabilitation et l’extension du camp de transit de Kati qui accueille les ex combattants dans le cadre du processus DDR. La cérémonie officielle de remise du bâtiment s’est déroulée le 12 avril dernier sous la présidence du Directeur de la Section RSS-DDR Samba Tall. D’un coût global de plus de 290 millions de FCFA, l’extension et la réhabilitation de ce camp permettra d’en augmenter la capacité d’accueil mais aussi d’améliorer les conditions de vie et de travail des Forces Armées Maliennes.

Il faut rappeler qu’à ce jour, 1313 ex combattants des mouvements signataires ont déjà été intégrés au sein des Forces de défense et de sécurité malienne et redéployés tandis que 448 autres sont actuellement en formation à Ségou avant leur intégration et redéploiement.

Appui au processus électoral

Renforcement des capacités des jeunes filles dans le processus électoral au Mali

Ce projet appuyé par la MINUSMA et mis en œuvre par l’Association Malienne pour le Relèvement du Taux de Participation aux Elections (AMRTPE), a pour but de développer les compétences en matière de démocratie, d'élections, de bonne gouvernance, de leadership et de participation civique, mais aussi de promouvoir l'intégration sociopolitique des jeunes filles. Plusieurs ateliers régionaux sont en cours dans le cadre de ce projet. L’activité a été lancée le 9 avril à Bamako et l’atelier de Koulikoro s’est tenu le 17 avril dernier sous la présidence du Gouvernorat de la ville.

Élections

La MINUSMA salue la publication du calendrier électoral par le MATD pour l’organisation du referendum constitutionnel et des élections générales de fin de transition et invite les autorités de la Transition à travailler incessamment pour un processus démocratique, inclusif, crédible et transparent dans le respect des standards internationaux, dans les délais impartis.

Justice et réconciliation

Le 21 avril, la Division des affaires civiles (CAD) de la MINUSMA Gao a participé à un dialogue intercommunautaire pour résoudre le conflit intercommunautaire lié aux ressources naturelles entre les habitants de la commune de Tessit. Ce dialogue sur la gestion des conflits a été parrainé par la Division des affaires civiles et mis en œuvre par l’Union pour un Avenir Écologique et Solidaire (UAVES), en partenariat avec l’Équipe d’appui à la réconciliation (ERAR), dans la région de Gao.

Appui au secteur de la justice

Remise de matériels et équipements au Ministère de la justice et des droits de l’homme

Le 19 avril dernier, la Représentante spéciale adjointe du Secrétaire Général des Nations Unies au Mali, Mme Mbaranga Gasarabwe, a remis au Ministre de la Justice et des Droits de l’homme, au nom de la MINUSMA et des Nations Unies, des équipements destinés au Pôle judiciaire spécialisé en matière de lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée (PJS) et à la Direction nationale de l’administration pénitentiaire et de l’éducation surveillée (DNAPES).

Il s’agit d’un bus de 15 places, cinq 4x4, et des équipements divers dont du matériel informatique et bureautique et des équipements de sécurité et d’investigation remis à la PJS.

Quant à la dotation à la DNAPES, elle comprend des équipements en appui au projet d’informatisation des établissements pénitentiaires ainsi que des véhicules et des équipements de sécurité.

Atelier de renforcement des capacités des comités locaux de réconciliation, de la société civile et des autorités locales et traditionnelles

Du 13 au 15 avril, la MINUSMA à travers ses sections des affaires juridiques et pénitentiaires et des affaires civiles a organisé un atelier de renforcement des capacités des structures locales engagées dans la résolution des litiges. La rencontre visait à améliorer l’accès à la justice et à renforcer la cohésion sociale et le vivre ensemble dans le cercle de Diré, dans la région de Tombouctou. L’objectif visé est d’améliorer l'accès à la justice et de favoriser la résolution des différentes sources de conflits.

Renforcement de la coordination pour le traitement des dossiers judiciaires en matière de terrorisme dans le Centre (Mopti)

Du 13 au 16 avril 2021, la Section des Affaires judiciaires et pénitentiaires (SAJP) de la MINUSMA et l’Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC) se sont associés pour organiser un atelier de formation à l’intention d’une trentaine d’acteurs de la chaine pénale venus de différents cercles des régions de Mopti, Bandiagara et Douentza. La formation a porté sur les crimes et procédures judiciaires relatifs au terrorisme incluant les droits des suspects et victimes, et la gestion des scènes de crime.

La MINUSMA appuie une caravane de la paix des jeunes de Bandiagara

Les 19, 20 et 21 avril 2021, le Bureau régional de la MINUSMA à Mopti a apporté son appui aux jeunes et aux femmes de trois communes de Bankass (Bankass, Lessagou et Diallassagou) dans la région de Bandiagara, en étroite collaboration avec la Jeune Chambre Internationale de Bandiagara et de Bankass. Chacune des séances de sensibilisation a réuni une cinquantaine d'acteurs de la société civile, majoritairement des jeunes qui ont réfléchi ensemble sur leurs rôles dans la promotion de la paix, de la cohésion sociale et la réconciliation.

Formation du personnel des tribunaux de Gao et Ménaka

Du 6 au 10 avril, notre Section de la Justice et des Affaires Pénitentiaires à Gao, en partenariat avec le Cadre de concertation de la Chaine Pénale, a organisé un atelier de renforcement des capacités en informatiques de 17 greffiers, assistants et des commis subalternes siégeant dans les tribunaux de Gao, Ansongo, Bourem, Ménaka ainsi que dans la prison de Gao.

La MINUSMA a aussi appuyé les autorités judiciaires d’Ansongo relocalisées à Gao, pour l’organisation d’une mission à Ansongo du 19 au 22 avril 2021. Au cours de cette mission, une audience foraine a eu lieu le 20 avril 2020. C’est la première fois depuis la crise de 2012 fois que les habitants bénéficient d’une justice de proximité.

Accord pour la paix et la réconciliation

Le 8 avril 2021 a eu lieu à Gao, une séance de sensibilisation à l’intention de 150 étudiants pour évaluer leur prise de conscience et leur rôle dans la mise en œuvre de l’Accord de Paix à l’Institut de Formation des Maitres (IFM). Organisée par la Division des affaires civiles avec l’appui du bureau de la communication de la MINUSMA, cette séance de sensibilisation s’inscrit dans le cadre des efforts de la Mission visant à promouvoir l'appropriation de la mise en œuvre de l'Accord de Paix issu du processus d'Alger de 2015. Trois autres séances de sensibilisation cette fois ci sur le mandat de la MINUSMA ont eu lieu du 14 au 16 avril dans trois quartiers de Gao.

Genre

Renforcement de capacités des femmes leaders sur le processus de la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS)

La MINUSMA et l’Alliance pour Refonder la Gouvernance en Afrique (ARGA) ont organisé du 20 au 21 avril, un atelier de renforcement des capacités des femmes leaders sur le processus de la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS). La rencontre s’est tenue au Centre National de Documentation et d’Information sur la Femme et l’Enfant (CNDIFE). Une quarantaine de femmes leaders venues des régions de Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti et du District de Bamako, ont saisi cette occasion pour partager leurs connaissances sur les questions liées à la RSS-DDR au Mali, notamment les défis et les perspectives.

Après une série de dialogues sur la cohésion sociale, pour différentes couches de la société civile, les 6 et 7 avril, la MINUMSMA à Ménaka a organisé, avec ses partenaires locaux et la Direction Régionale de la Promotion de la Femme, une séance de dialogue social pour les jeunes femmes de la région. Pendant deux jours, 45 jeunes femmes des quatre cercles ont examiné et discuté des questions et pratiques liées à l’égalité des sexes en tant qu’élément essentiel de la cohésion sociale.

Activités de la Police de la MINUSMA – UNPOL

Du 12 au 14 avril dernier, la Cheffe de la composante Police (UNPOL) de la MINUSMA la Générale de division Patricia BOUGHANI, a effectué une visite de travail à Kidal et Gao pour s’enquérir des conditions de travail des policiers onusiens sur le terrain mais aussi échanger avec les autorités locales et la société civile. A Kidal elle a successivement rencontré les membres des organisations de la Société Civile, le Gouverneur de Kidal, ainsi que les associations des femmes et des jeunes. Pour l’étape de Gao, elle a assisté à la cérémonie de lancement de la police de proximité puis a rencontré les autorités locales des services sociaux de base et les Forces de sécurité maliennes.

Activités opérationnelles

Du 9 au 22 avril, UNPOL a effectué 15 escortes au profit des autorités maliennes et du personnel Nations Unies et mené 170 patrouilles au niveau de Bamako et dans les régions. En termes de renforcement des capacités des FSM, les activités de UNPOL ont tourné autour de la formation pour le relèvement du niveau opérationnel et technique des forces de sécurité maliennes.

UNPOL a atteint un total de 1590 personnes formées dont 1367 hommes et 223 femmes au sein de la Police, la Gendarmerie, la Garde Nationale, la Protection Civile, etc.

En plus des formations, UNPOL soutient les FSM sur le plan des infrastructures. Et dans la région de Ménaka, nous vous informons de la reprise des travaux de mise en œuvre du projet relatif à la sécurisation passive des installations de la Gendarmerie. Depuis le 15 mars dernier les travaux avaient été suspendus à d’une pénurie de ciment sur le marché local à Ménaka. Il faut le rappeler, ce projet est par la MINUSMA à hauteur de plus de 19 millions de FCFA.

Activités de la Force de la MINUSMA

Appui aux Forces de défense et de sécurité Maliennes et Protection des Civils

Dans le cadre du soutien de la MINUSMA aux FAMa en matière de formation, le programme d’entrainement établi au profit des militaires du BAR (Bataillon des Forces Armées Reconstituées) de Tombouctou se poursuit. Cette formation, dispensée par les Casques bleus ivoiriens, se déroule par session de trois semaines et par section de quarante soldats.

Opérationnel

Au cours des deux dernières semaines, la Force de la MINUSMA a effectué près 800 patrouilles et érigé une vingtaine de checks points dans sa zone d’opération. Ces patrouilles il faut le rappeler, contribuent à réduire les violences et à rassurer les populations dans les zones où les tensions communautaires sont signalées. Plusieurs opérations d’enbergure notamment, SEKA, MENAKA sans armes, BUFFALO, MONGOOSE 3 phase 2 et WASA 2 se poursuivent sur le terrain.

Incidents

Parmi les incidents qui ont affecté la MINUSMA :

  • Le 8 Avril 21, un véhicule blindé de la MINUSMA FPU (TOGO) a heurté un engin explosif entre le camp de la MINUSMA et le checkpoint d'Ansongo, alors qu'il revenait d'une mission de sécurité sur la piste de Ménaka. Les six occupants de l'APC ont reçu des soins médicaux à la clinique du Contingent Togolais et deux ont été référés à l'hôpital de niveau II de Gao.
  • Dans la matinée du 10 avril, une nouvelle attaque contre le Super camp à Tessalit a été signalée. Aucune victime ou dommage matériel n'ont été signalés.
  • Le 15 avril 21, vers 1220z, 5 obus ont été tirés en direction du camp de la MINUSMA et de celui des FAMa dans la ville de Ménaka. Un soldat des FAMa a été légèrement blessé et un véhicule blindé endommagé.